Azzura

Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Ordanie

avatar
◈ Missives : 2136

◈ Âge du Personnage : 82 ans
◈ Alignement : Loyal Bon
◈ Race : Valduris
◈ Ethnie : Sharda du Nord
◈ Origine : Al'Akhab - Siltamyr
◈ Magie : Aucune
◈ Fiche personnage : Calim

Conteur
Calim Al'Azran

◈ Mar 13 Mai 2014 - 19:18


Valdrek



Daren Lindström - Libre


◈ Prénom : Daren
◈ Nom : Lindström (modifiable)
◈ Sexe : Homme
◈ Âge : 35 ans (modifiable)
◈ Race : Valduris
◈ Ethnie : Alsdern
◈ Origine : Valdrek
◈ Alignement : Neutre Strict
◈ Métier : Pisteur, chasseur
◈ Liens : Adhémar de Dévéra, Théobald Humpfrey et les autres chevaliers de la prophétie


Magie

Au choix.


Physique

Cheveux : Blond foncé
Yeux : Bleus
Taille : 5 pieds, 9 pouces environs, 1,87 mètres (modifiable)
Le visage de Daren est ravagé de cicatrices. Pendant des années, il fut chasseur en Valdrek, il a souvent combattu contre des ours ou des loups pour les tuer et vendre leurs fourrures aux plus offrants.
Avatar non obligatoire.


Caractère

Daren est un homme taciturne et un pisteur implacable dont les talents sont reconnus partout en Valdrek et en Kaerdum où il a émigré en l'an 87. Il est à la solde de l'armée comme pisteur, sans pourtant être réellement un soldat. Disons qu'il suit ses propres intérêts, ceux de l'argent.
Il accorde très peu sa confiance, même à ses compagnons d'armes. Il ne parle que lorsque cela est nécessaire, mais son sens du jugement est incroyablement aiguisé : il fonctionne à l'instinct, tout comme les bêtes sauvages qu'il apprécie de traquer.


Histoire

Se référer à l'histoire complète d'Azzura, il fait partie des dix-neuf chevaliers de la Prophétie de l'Oracle d'Ann'Drah.
Le reste est à loisir.


Divers

Joueur confirmé exigé.
Lecture obligatoire de l'Histoire de la Magie, des Compétences (magiques), de l'Histoire d'Azzura, du contexte de Valdrek et Kaerdum du Continent d'Ordanie, de la fiche raciale des Valduris, ainsi que de la fiche ethnique des Alsdern.





Leinart Olrikson - Libre


◈ Prénom :  Leinart
◈ Nom : Olrikson
◈ Sexe : Homme
◈ Âge : 25
◈ Date de naissance : 3eme jour de Garges de l'année 64
◈ Race : Valduris
◈ Ethnie : Alsdern
◈ Origine : Valdrek
◈ Alignement : Loyal Neutre
◈ Métier : Guerrier


Magie


Aucune


Physique


Leinart se trouve être dans la juste moyenne des alsderns. Il n'a pas une carrure impressionnante mais il n'est pas non plus en reste des siens. Il mesure six pieds pour cent quatre-vingt-dix-huit livres. Il est brun.


Caractère


L'interprétation du personnage est libre; son caractère n'est pas défini. Il pourra être téméraire et impatient comme prudent et sage. Ce sera au joueur de de décider quel impact auront eu les évènements de sa vie sur Leinart, la manière dont il aura évolué et, surtout, ce qu'il désire faire de sa vie. A noter qu'il est malgré tout très fier, du fait qu'il ait réussi à être reconnu comme guerrier malgré son handicap dans sa jeunesse suite à sa blessure (clavicule cassée ou autre handicap majeur). Reprendre les terres de son père, en apprendre plus sur ses véritables origines, juste servir son roi ou autres, le choix est laissé au joueur.


Histoire


Leinart est un être aux multiples racines. Il est le bâtard du roi Oldengard, séduit par l'épouse du jarl Olrik de Valdrek. Pendant dix années, il a été élevé comme un fils de jarl valdra, son père et tout son entourage, hormis sa mère, ignorants de sa véritable filiation.

- Durant l'année 74, un clan rival s'attaque à celui d'Olrik pendant la nuit, brûlant chaque maison et massacrant les opposants. Leinart parvient à s'enfuir, blessé. Il est accueilli dans un village de la région de Njörd.

- Plusieurs mois passent et, durant l'année 75, des hommes du jarl Jansson viennent le trouver et l'emmènent sur ordre de ce dernier. Le jarl lui pose des questions, vérifie qu'il est bien cet enfant qui se serait enfui, et l’envoie en Tveit cette fois-ci. C'est le jarl Strand qui l'accueille, et il est mis sous la tutelle d'une alsvardienne, Sybil Oldengard. On ne lui explique rien si ce n'est qu'il est ici pour sa protection. Terkel Strand aura pour lui ces mots : « Grandis et je t'offrirai une chance de venger ton père ». Ainsi, Leinart, encore blessé et dans l'incapacité de rejoindre les camps de formation alsdern, grandit auprès du clan Strand et est formé par Sybil. Elle lui apprend l'alsvardien, notamment.

- Lorsque Terkel Strand est proclamé roi, Sybil et Leinart l'accompagnent à Wargath où le garçon finit sa formation.

- Lorsqu'il a dix-huit ans, en 82, Sybil quitte Valdrek pour retourner en Satvar. Leinart rejoint ainsi les rangs des plus fidèles guerriers de Terkel et sert à ses côtés.
 


Divers


 Les liens à lire absolument :
- Alsdern
- Terkel Strand
- Svanhilde Strand
- Sybil Oldengard
- Valdrek
- Alsvard


 




Rolf Karl - Libre


◈ Prénom :  Rolf
 ◈ Nom : Karl
 ◈ Sexe : Homme
 ◈ Âge : 44
 ◈ Date de naissance : 20eme jour d'Auldera de l'année 45
 ◈ Race : Valduris
 ◈ Ethnie : Alsdern
 ◈ Origine : Valdrek
 ◈ Alignement : Loyal Mauvais
 ◈ Métier : Jarl
 

 

 
Magie

 

 Aucune
 


 
Physique

 

 Rolf mesure un peu plus de six pieds de haut pour deux cents livres et ses cheveux poivre et sel le font paraître plus vieux qu'il ne l'est.
L'avatar est optionnel ainsi que le physique.
 


 
Caractère

 

Rolf parle peu. Il observe sans cesse son entourage et réfléchit les évènements à son avantage. Des jarls de Valdrek, il est sûrement celui qui a le plus recours à la ruse ; il est principalement réputé pour sa prise de pouvoir inattendue et ses stratégies d'embuscades. Il se tient loin du courroux de Terkel Strand par une gestion efficace de ses terres.  
 


 
Histoire

 

 Rolf Karl était le fils d'un chef de clan qui n'a jamais eu de grandes ambitions si ce n'était le désir de servir son jarl et sa loi. Rolf a toujours été réputé pour être silencieux et insondable et, lors de sa formation, ses compagnons lui reconnurent une qualité de dur à cuir. Il ne parlait jamais sauf lorsque c'était nécessaire et exécutait les tâches, n'importe lesquelles, habilement et sans commentaires. C'est son pragmatisme qui le distinguait.

Rolf, tout comme Terkel Strand, a fait partie de cette génération d'Aslderns qui ont vu leurs pères partir pour les grands pillages du sud de l'Ordanie en 64, et ne les ont pas vus revenir. Il a hérité du rôle de chef de clan, avec toute son ambition qu'il n'avait jamais pu exprimer.

Dix ans passèrent pendant lesquels Rolf organisa sa prise de pouvoir. Il créa la dissension au sein de leurs terres en orchestrant des assassinats et, lorsque le jarl Olrik ne sut plus vers qui tourner sa confiance, il frappa une nuit. Le seul survivant de ce raid fut le fils d'Olrik qui parvint à s'échapper.

Depuis, Rolf est un jarl efficace et reconnu. Il sait que le garçon qu'il a laissé s'échapper est aujourd'hui l'homme dans l'ombre de Terkel Strand, comme il sait que son roi n'agira pas contre lui tant qu'il maintient l'ordre dans sa région. Cependant, il comprend trop bien l'Ours Valdra pour ne pas savoir que ce dernier le tient à l’œil plus que n'importe qui et qu'il pourrait lui arriver, lui aussi, qu'il ne se réveille pas une nuit.

 


 
Divers

 

 Les liens à lire absolument :
- Alsdern
- Terkel Strand
- Valdrek


 


 
avatar
◈ Missives : 2136

◈ Âge du Personnage : 82 ans
◈ Alignement : Loyal Bon
◈ Race : Valduris
◈ Ethnie : Sharda du Nord
◈ Origine : Al'Akhab - Siltamyr
◈ Magie : Aucune
◈ Fiche personnage : Calim

Conteur
Calim Al'Azran

◈ Mar 13 Mai 2014 - 19:19


Heisenk



Thorleif Aldwin - Réservé


◈ Prénom : Thorleif
◈ Nom : Aldwin
◈ Sexe : Homme
◈ Âge : 53 ans
◈ Race : Valduris
◈ Ethnie : Alsdern (quarteron alsdern, vreën)
◈ Origine : Heisenk
◈ Alignement : Loyal Neutre
◈ Métier : Roi d'Heisenk
◈ Liens : Harden de Dévéra, allié.


Magie

Au choix.


Physique


Avatar non obligatoire.


Caractère

Thorleïf est un homme intelligent et juste qui sait suivre les conseils de ses proches, ce qui l'a mené sur le trône d'Heisenk, grâce au concours d'Harden de Dévéra, après qu'il se soit débarrassé d'Ivar, le roi fou.


Histoire

Se référer au contexte du pays d'Heisenk du continent d'Ordanie. Sa mère était sang mêlée Vreën, Alsdern.
Le reste est à loisir, mais vous pouvez consulter Calim Al'Azran pour davantage de précisions.


Divers

Joueur confirmé exigé.
Lecture obligatoire du Royaume de Valdrek, d'Heisenk et de Kaerdum dans la partie du Continent d'Ordanie, de la fiche raciale des Valduris, ainsi que de la fiche ethnique des Alsdern.





Ernst Norberg - Libre

◈ Prénom : Ernst
◈ Nom : Norberg (modifiable)
◈ Sexe : Homme
◈ Âge : 25 ans (modifiable)
◈ Race : Valduris
◈ Ethnie : Alsdern
◈ Origine : Heisenk
◈ Alignement : Loyal Bon ou Neutre Bon
◈ Métier : Éclaireur pour l'armée de Kaerdum
◈ Liens : Adhémar de Dévéra, Théobald Humpfrey et les autres chevaliers de la prophétie


Magie

Magie Astrale. Soin.


Physique

Cheveux : Blonds ou Blond vénitien
Yeux : Bleus ou verts (modifiable)
Taille : 5 pieds, 5 pouces environs, soit 1,78 mètres (modifiable).
Avatar non obligatoire.


Caractère

Ernst est un être sensible et doux, mais parfois un peu couard (s'il sent la situation inextricable et désespérée, sinon il est plutôt courageux), ce qui lui vaut un instinct de survie exemplaire et très utile. Bien qu'il ait de la valeur en tant qu'Éclaireur, il sursaute lorsqu'un phénomène inexpliqué survient, ou que quelqu'un qu'il n'entend pas (malgré son ouïe fine) réussit à le surprendre.


Histoire

Se référer à l'histoire complète d'Azzura, il fait partie des dix-neuf chevaliers de la Prophétie de l'Oracle d'Ann'Drah.
Il est marié, et a deux enfants, des jumeaux. Après son retour d'Azzura, ces derniers doivent avoir dans les deux ans. Il est arrivé en Kaerdum en l'an quatre-vingt-quatre, lorsqu'il a été admis comme éclaireur à la solde de l'armée du royaume Vreën.
Le reste est à loisir.


Divers

Joueur confirmé exigé.
Lecture obligatoire de l'Histoire de la Magie, des Compétences (magiques), de l'Histoire d'Azzura, du contexte d'Heisenk et Kaerdum du Continent d'Ordanie, de la fiche raciale des Valduris, ainsi que de la fiche ethnique des Alsdern.


avatar
◈ Missives : 2136

◈ Âge du Personnage : 82 ans
◈ Alignement : Loyal Bon
◈ Race : Valduris
◈ Ethnie : Sharda du Nord
◈ Origine : Al'Akhab - Siltamyr
◈ Magie : Aucune
◈ Fiche personnage : Calim

Conteur
Calim Al'Azran

◈ Mar 13 Mai 2014 - 19:19


Azzura



Zhang Huo - Libre


◈ Prénom :  Zhang
◈ Nom : Huo
◈ Sexe : Homme
◈ Âge : 92 ans d’apparence – 115 ans en réalité
◈ Date de naissance : Bien avant l'ère des Ténèbres, il y a plus de 5000 ans.
◈ Race : Valduris
◈ Ethnie : Inoes
◈ Origine : Seregon / Usha
◈ Alignement : Neutre Bon
◈ Métier :  Haut Conseiller d’Azzura – Maréchal des armées (responsable des troupes militaires et tactiques de guerre)


Magie


Magie Psychique – Télépathie.


Physique


Avatar obligatoire.


Caractère


Intelligent, plein de sagacité et de mesure, le Maréchal est l’incarnation même de la maturité Inoe. Sa longue vie lui a permis d’accumuler une expérience colossale qu’un tempérament paisible aura pris soin d’archiver et de mémoriser sans failles.
D’apparence imperturbable, un pâle sourire n’aura de cesse d’ourler ses lèvres, ses yeux sombres scrutant son entourage comme s’il lisait au plus profond des âmes… ce qu’il fait grâce à sa magie. Ayant connu la beauté des palais d’Usha, comme la laideur des champs de bataille, Zhang reconnaît la beauté en toute chose ainsi que leur aspect éphémère.
Sa contemplation, couplée à la vieillesse auraient pu le plonger dans la mélancolie, mais au contact de l’Archimage, le Maréchal aura retrouvé une âme d’enfant, devenant un homme plein de malice et de bonne humeur. Très empathique, il sait néanmoins capter les ambiances et y adapter son comportement afin de rester digne en toutes circonstances.
(Base obligatoire à développer et personnaliser.)


Histoire


- Second fils d’une famille de haute noblesse inoe, il s’orienta naturellement vers les arts de la guerre sans perdre de vue ses autres passions : la philosophie et la calligraphie.
- Zhang ne s’illustra ni dans sa formation militaire, ni lors de son service qui dura près de quinze années. Ce ne fut qu’aux suites d’une grave blessure à la hanche (brisée sous le poids de sa monture lors d’une bataille rangée entre deux principautés) et de la longue convalescence qui s’en suivit, qu’il se découvrit un talent particulier pour le xiangqi (l’équivalent du jeu d’échec vreën avec cependant une forte influence militaire).
- Considéré comme infirme ou tout du moins inapte à retourner sur le terrain, Zhang plongea au cœur de la cour royale en tant que jeune stratège. Par sa patience, son intelligence ainsi que l’influence de sa famille (sans compter d’un petit coup de pouce grâce à sa magie psychique), il gravit les échelons jusqu’à devenir le bras droit et le confident de l’Empereur.
- Malheureusement, le poids de l’âge se faisant, son ami décéda en laissant sur le trône un jeune héritier plein de fougue et d’ambition. Hors, dans les plans du nouvel Empereur, le Sô Daishô n’avait pas sa place car considéré comme trop vieux et traditionaliste. Sans éprouver de rancune, acceptant avec dignité sa retraite forcée, Zhang déplora seulement le manque de discernement du dirigeant.
- Espérant écouler ses derniers jours dans la demeure familiale, ignorant que sa carrière avait été suivie avec grand intérêt par les instances d’Azzura, il fut visité par l’Archimage Numengar en personne. Le mage lui proposa l’accession au rang de Maréchal des armées du royaume, poste que Zhang refusa d’un geste las de la main. À ses yeux, sa vie avait été plus que suffisante, mais les arguments de Baltazar le firent réfléchir et il accepta à l’unique condition que ce dernier le batte lors d’une partie de xiangqi. Cette dernière dura cinq jours. Si Zhang gagna, il accompagna toutefois son nouvel ami en Azzura. Après tout, seul l’idiot ne change pas d’avis, non ?


Divers


Excellent niveau RP exigé.

Lecture obligatoire de l'Histoire d'Azzura, du Royaume d'Azzura dans la partie du Continent d'Ordanie ainsi que la fiche raciale des Inoes. Il est aussi fortement conseillé de lire la branche militaire de toutes les autres races et ethnies de Rëa.





Saadjib Al-Radjy - Libre


◈ Prénom :  Saadjib
◈ Nom : Al-Radjy
◈ Sexe : Masculin
◈ Âge :  47 ans d’apparence – 247 ans en réalité
◈ Date de naissance :  Bien avant l'ère des Ténèbres, il y a plus de 5000 ans.
◈ Race :  Valduris
◈ Ethnie : Sharda du Nord
◈ Origine : Radjyn
◈ Alignement :  Loyal Bon
◈ Métier :  Haut Conseiller – Grand Purificateur (maître des rituels funéraires)


Magie


Magie des Ombres : Nécromancie.
(Se référer à Calim Al’Azran pour plus de détails)


Physique


Avatar obligatoire.


Caractère


Saadjib fut sauvé de la folie inhérente à sa magie grâce à un esprit doté d’une sagacité hors du commun qui l’aida à forger une volonté inébranlable. Il put faire très tôt la différence entre le réel et l’immatériel, marchant sans faillir sur la ligne ténue séparant les morts des vivants et ce, sans jamais faillir.
De sa constante vigilance, jamais il n’eut le privilège du repos intellectuel, de ce fait il fut un enfant morose et devint plus tard un homme à l’humour si ce n’est limité, extrêmement acide. Doté d’une logique imparable, il est homme de science et ne tolère pas la fantaisie des esprits croyants. Si Saadjib possède une patience à toute épreuve lorsqu’il s’agit de son art et de son apprentissage, il ne lui faut que cinq minutes pour jauger si tout interlocuteur mérite son attention. Au-delà de ce délai, il se désintéressera et retournera à ses études.
Les seuls êtres dont il accepte la présence au quotidien sont Baltazar Numengar et Emarld Hirel. L’un pour l’immense respect qu’il lui accorde et l’autre par la passion commune qu’ils partagent.
(Base obligatoire à développer et personnaliser.)


Histoire


- Née d’une famille bourgeoise de Radjyn, Saadjib vécu les premières années de sa vie dans la hantise constante des ombres et des morts. Renfermée, presque muette et autiste, seule la vive intelligence de l’enfant le sauva de la folie et probablement du suicide. Le soutien inconditionnel de ses parents l’aida énormément à s’en sortir, habilement orienté par son père dans l’étude de la science afin de lui permettre de trouver une explication à tous les événements qu’il rencontrait au quotidien.
- Le malheur s’acharna sur lui lorsqu’il eut huit ans et vint par la mort de ses parents. Orphelin, unique héritier d’une fortune confortable, il fut épaulé dans son deuil par l’intendant du domaine. Un homme raffiné mais extrêmement loyal. Tant et si bien que ce fut aveuglément qu’il aida son jeune maître à détourner la mort de ses parents en usant de cette magie torturée.
- Saadjib vécut dans le mensonge durant quelques jours, bercé par les corps réanimés de sa famille et ce, jusqu’à être trahi par le jardinier qui ameuta toute la ville. Les morts-vivant furent brûlés et alors que l’enfant allait finir lynché, un Archimage en voyage dans la région usa de sa position pour lui sauver la vie.
- Récupéré par ce qui devint son nouveau mentor, il fit la connaissance d’Emerald Hirel déjà en apprentissage. Les décennies passèrent et ce ne fut que la mort violente et encore aujourd’hui inexpliquée de l’Archimage qui poussa les deux hommes à rejoindre Azzura.
- Inséparables, aux pouvoirs aussi redoutables que complémentaires, Emerald et Saadjib participèrent à l’écriture de plusieurs édits de médecine, plongeant parfois en des arts sombres et immoraux – le tout au nom de la science –  qui finirent par forcer Baltazar Numengar à intervenir.
- Une cinquantaine d’années avant la glaciation du royaume et pleinement conscient du danger de la nécromancie, il fit voter une loi pour interdire la pratique d’un art aussi sombre et torturé, appliquant cette contrainte à sa propre personne. Toutefois, pour s’assurer qu’aucuns mages de l’ombre ne contreviennent aux lois d’Azzura, Saadjib devint le maître de tous nouveaux rituels funéraires visant à rendre les corps inaptes à se relever en mort-vivant.


Divers


Excellent niveau RP exigé.

Lecture obligatoire de l'Histoire d'Azzura, du Royaume d'Azzura dans la partie du Continent d'Ordanie ainsi que la fiche raciale des Sharda du Nord. Il est aussi fortement conseillé de lire les fiches de Baltazar/Onyria, Emerald Hirel (si incarné).




Yourdani Koryg'Oran - Libre



  ◈ Prénom :  Yourdani dit "la gargouille"
  ◈ Nom : Koryg'Oran
  ◈ Sexe : Homme
  ◈ Âge : 89 ans
  ◈ Date de naissance :sans importance
  ◈ Race : Valduris
  ◈ Ethnie : Vreën
  ◈ Origine : Azzura
  ◈ Alignement : Chaotique neutre
  ◈ Métier : Précepteur
  ◈ Signes particulliers : Mourant
 

 

 
Magie

 

  Il aurait pu devenir archimage mais son caractère acariâtre et solitaire l'ont tenu éloigné des hautes sphères des écoles de magie, il n'en était pas moins plus que compétent dans de nombreux domaines.
Note des fondateurs : Vous avez le droit de faire un mage grosbill, de toutes les manières, il est très vieux, continuera de vieillir et risque de mourir de vieillesse car le temps s'écoule réellement en jeu !
 


 
Physique

 

Avatar obligatoire.
 


 
Caractère

 

  Vieux grincheux au cœur d'or, il est de ces gens qui malgré leur apparente dureté vous ouvrent au monde et à vous même comme aucun ouvrage ne saurait le faire.


 


 
Histoire

 

Yourdani a consacré sa vie entière à la magie oubliant même de fonder une famille ou de penser à lui. L'âge et les petites difficultés de la vie l'ont rendu aigri au point qu'il n'acceptait même pas de transmettre son savoir.
Il a finalement fait une exception pour cette jeune Eressae qu'on lui avait amenée et en laquelle il avait cru déceler de grandes possibilités.
Il n'a jamais revu son jugement ni regretté sa décision, elle fut même comme un baume sur ses vieux jours et sachant qu'aujourd'hui elle est seule, il veille jalousement sur son sommeil comme il le ferait pour sa propre fille.


 


 
Divers

 

Les liens à lire absolument : Ordelya
Lecture de l'Histoire d'Azzura obligatoire
Lecture des Valduris et de son ethnie Vreën à lire impérativement.
Lecture du contexte géopolitique d'Azzura en Ordanie à lire.
 


 




Veylaïs An'Alaran - Libre



  ◈ Prénom :  Veylaïs
  ◈ Nom :Mordresaine épouse An'Alaran
  ◈ Sexe : Femme
  ◈ Âge : 53 ans
  ◈ Date de naissance :Sans importance
  ◈ Race : Valduris
  ◈ Ethnie : Vreën
  ◈ Origine : Azzura
  ◈ Alignement :Loyal neutre
  ◈ Métier :Douairière de la Maison An'Alaran
 
 

 

 
Magie

 

Elle ne maitrise aucune magie.
 


 
Physique

 

L'image donne un aperçu. C'est une manipulatrice dont le sourire n'atteint jamais le regard. Le physique doit être typiquement Vreën mais il est laissé à l'appréciation de la personne qui voudrait éventuellement la jouer. Ce qui est important c'est l'aura glaciale et méprisante qu'elle dégage.

 


 
Caractère

 

 
Froide et calculatrice, cette femme à l’ambition démesurée n’a de cesse que de se faufiler dans les échelons de la société pour étendre son influence et garantir à sa famille une destinée toujours plus élevée.
Elle ne recule devant aucun moyen, aucune manigance, aucun chantage pour arriver à ses fins et satisfaire ses espoirs de grandeur et de reconnaissance.
Égoïste et orgueilleuse, c’est une maniaque du contrôle qui s’immisce sans vergogne dans la vie de son entourage pour manipuler et dominer. Tout lui est dû et tout lui appartient.
Rien ne la met plus en rage qu’on lui résiste. C’est probablement pour cela que les liens avec son aîné sont si lointains et tendus. Il a une bien trop forte personnalité pour qu’elle ait la moindre prise sur lui.

 


 
Histoire

 

Fille unique d'une noble famille d'Azzura, elle s'est retrouvée mariée au dernier fils d'un lointain seigneur Eressae qu'elle a immédiatement détesté.

Dépitée de voir ses rêves de grandeurs réduits à néant par le manque d'ambition et de persuasion de ses parents, elle qui se voyait déjà devenir l'épouse d'un prince ou d'un roi, elle a réussi à sauver les apparences et à donner un fils à son époux avant de limiter leurs contacts aux seules réceptions mondaines auxquelles ils étaient tenus d'assister ensemble.

Au fil des années, l'insensibilité de son fils à ses caprices et manigances la rendit de plus en plus agressive et distante avec lui. Elle ne supportait pas que ce métisse puisse oser lui tenir tête et n'a jamais trouvé un quelconque levier pour le plier à sa volonté pourtant de fer.

Peu de temps avant le décès de son mari, elle donna naissance à un autre fils, issu d'une relation adultère liée à ses manipulations. Elle obligea son mari à le reconnaitre comme sien, usant des stratagèmes les plus vils pour obtenir satisfaction. L'enfant se montra totalement réceptif à son influence. Dès lors elle se consacra à faire de lui son digne héritier, le porteur de cette famille qu'elle rêvait de voir devenir puissante et influente.

A la mort de son mari, elle apprit l'existence d'un trésor fabuleux dont il était le gardien. Malheureusement Rodrick était une fois de plus passé avant elle et s'était fait transmettre le secret par son père. Étant donné leurs relations, il ne lui donna aucune information sur le sujet, niant même toute l'histoire. Une fois de plus, ses plans étaient entravés par l'existence de son ainé qu'elle tentait depuis toujours d'évincer en vain.

Les millénaires écoulés lui avaient fait perdre une partie de son statut social dans la mesure où une grande partie de ce statut était liée à ses biens, relations et influences en dehors de la cité. Pendant les millénaires où Azzura est restée cachée, le monde avait totalement changé et tout ce qu'elle avait en dehors de la cité s'était perdu avec le temps, que ce soit les biens, les parts dans des commerces florissants ou toutes ses relations dans les autres pays.

A son réveil, il ne lui restait plus que ce que le temps lui avait conservé sous le dôme, que ce soit en terme de biens ou de réseau social. Il ne lui restait plus qu'à rétablir et étendre son rang et ses influences.

Le trésor que son mari lui avait caché lui semblait un excellent moyen de retrouver sa place dans ce nouveau monde. Elle savait Rodrick très amoureux de sa fiancée, peut être lui avait il confié le secret de ce fameux trésor.
Quoi de plus naturel que d'offrir à cette jeune personne une alternative à son mariage en lui proposant d'épouser son plus jeune fils et d'ainsi perpétuer la promesse que s'étaient faites le père de la jeune fille et son époux ?
 


 
Divers

 

Les liens à lire absolument : Ordelya
La fiche de présentation de Rodrick dans le journal de bord d'Ordelya
Lecture de l'Histoire d'Azzura obligatoire
Lecture des Valduris et de son ethnie Vreën à lire impérativement.

Il serait bon de connaitre tout ce qu'il y a à savoir sur les Vreën, Azzura, les rouages de la politique et de la haute société, les intrigues de cour et ce genre de choses.
Le soin d'imaginer avec qui elle couchait et qui elle faisait chanter avant la glaciation  pour gravir l'échelle social et grappiller un peu de pouvoir est laissé à l'appréciation de celui ou celle qui souhaiterait l'incarner.
Ordelya est à la disposition de toute personne voulant poser des questions sur le personnage.
 


 




Ghislain An'Alaran - Libre



  ◈ Prénom : Ghislain (Modifiable)
  ◈ Nom :An'Alaran
  ◈ Sexe :Homme
  ◈ Âge : 25 ans
  ◈ Date de naissance :Sans importance
  ◈ Race : Valduris
  ◈ Ethnie : Vreën
  ◈ Origine : Azzura
  ◈ Alignement : Chaotique neutre
  ◈ Métier : Noble
 
 

 

 
Magie

 

Il ne maitrise aucune magie. Et ça le frustre plus que les mots ne sauraient le dire.
 


 
Physique

 


Une fois encore l'image est le support de la description. Comme pour sa mère, l'important est l'aura qu'il dégage, son air de sale gamin trop gâté, frustré de tout et jaloux.
 


 
Caractère

 

 
Il est suffisant, imbu de sa personne, hautain, capricieux, colérique, arrogant et envieux. Il ne sait absolument pas gérer la frustration. Il supporte mal l'autorité mais sais reconnaître ses intérêts.
Comme sa mère, tout lui est dû et tout le monde lui est inférieur.
Pour le reste c'est au jouer de décider.
 


 
Histoire

 


Fils illégitime d'un petit bourgeois que sa mère voulait manipuler, il ne connaît pas son père naturel et n'a pas du tout envie d'avoir de contact avec cet homme qu'il considère comme sans intérêt.

Et puis, après tout, Sylfaren An'Alanar l'a reconnu comme sien, lui donnant les droits que cela implique. Il en à toujours voulu à mort à son frère pour ce qu'il était, ce qu'il avait obtenu alors que lui n'avait rien, trop chétif et fragile pour entrer dans l'armée et trop intelligent pour se contenter de gérer le domaine familial qu'il considère comme indigne d'un administrateur de sa trempe.

Il est fou de jalousie qu'on ait marié ce rustre de Rodrick avec une sublime Eressae alors que lui même n'avait pas encore reçu de proposition d'alliance.

Mais comme sa mère le lui a fait comprendre, le vent vient de tourner en leur faveur et il se pourrait même qu'il puisse trouver la place qu'il estime lui revenir de droit en épousant la fiancé de son frère.

 


 
Divers

 

Les liens à lire absolument : Ordelya
Les fiches de Rodrick (dans le journal de bord d'Ordelya) et Veylaïs (prédéfini).
Lecture de l'Histoire d'Azzura obligatoire
Lecture des Valduris et de son ethnie Vreën à lire impérativement.
 


 
avatar
◈ Missives : 2136

◈ Âge du Personnage : 82 ans
◈ Alignement : Loyal Bon
◈ Race : Valduris
◈ Ethnie : Sharda du Nord
◈ Origine : Al'Akhab - Siltamyr
◈ Magie : Aucune
◈ Fiche personnage : Calim

Conteur
Calim Al'Azran

◈ Dim 23 Nov 2014 - 18:57


Kaerdum



Léandre d'Emery - Libre

◈ Prénom : Léandre
◈ Nom : d'Emery (modifiable)
◈ Sexe : Homme
◈ Âge : 28 ans (modifiable)
◈ Race : Valduris
◈ Ethnie : Vreën
◈ Origine : Kaerdum
◈ Alignement : Au choix
◈ Métier :Libre, doit être utile et convoité pour l'expédition faite à Azzura
◈ Liens : Tous les chevaliers de la prophétie


Magie

Au choix (mage obligatoire)


Physique

Au choix.
Suggestion d'avatar modifiable


Caractère

Au choix.


Histoire

Se référer à l'histoire complète d'Azzura, il fait partie des dix-neuf chevaliers de la Prophétie de l'Oracle d'Ann'Drah.
Le reste est à loisir.


Divers

Joueur confirmé exigé.
Lecture obligatoire de l'Histoire de la Magie, des Compétences (magiques), de l'Histoire d'Azzura, du contexte de tous les royaumes du Continent d'Ordanie, de la fiche raciale des Valduris, ainsi que de la fiche ethnique des Vreën.




Constant Adalbéron - Libre

◈ Prénom : Constant
◈ Nom : Adalbéron
◈ Sexe : Homme
◈ Âge : 56 ans
◈ Race : Valduris
◈ Ethnie : Vreën
◈ Origine : Rhaemond
◈ Alignement : Neutre Bon (personnage complexe entre le Loyal et le Chaotique, tiraillé entre la loi, l'ordre qu'il se doit de faire respecter, ainsi que les meurtres qu'il doit faire exécuter pour réaliser ses plans, pour le bien futur du peuple).
◈ Métier : Haut Conseiller (Ministre) du Roi de Kaerdum.
Haut Commandant de l'armée d'Alvar
Membre du Haut Conseil de la Lune d'Argent.
◈ Liens : Harden de Dévéra, Aldric de Rémat, Tristan de Dévéra, Théobald Humpfrey


Magie

Aucune


Physique

Cheveux : Grisonnants
Yeux : Bleus
Taille : 5 pieds, 7 pouces, soit 1,82 mètre (modifiable)
Avatar obligatoire.


Caractère


Constant, tout comme Aldric qui est un peu son rival, est une force de la nature et aussi intelligent qu'Harden de Dévéra.
Il est misogyne (envers les femmes qui se pensent un peu trop supérieures aux hommes) et très fier, très sûr de lui. Il est pourtant très sensible aux malheurs qui touchent le peuple...
Le reste est à loisir.


Histoire

Se référer à l'histoire complète d'Azzura. Il est le Haut Conseiller mentionné dans le chapitre 8, celui qui a réussi, depuis des dizaines d'années, à retourner les principaux alliés d'Harden de la monarchie dans tous les Royaumes Unis d'Ordanie.
Les détails font partie intégrante de l'intrigue et des events qui vont se dérouler en Kaerdum. Constant a agit, depuis des décennies, à concevoir des plans afin de faire changer le monde ; offrir au peuple, souffrant de la monarchie, un autre gouvernement. Il a dû faire tuer des innocents durant tout ce temps, faisant appel à l'Aigle d'Argent sous couvert de ses hautes fonctions ministérielles. L'Aigle d'Argent ne sait pas qu'il appartient aussi à la Lune d'Argent, ni que les plans odieux qu'il doit faire exécuter, à contre-coeur, sont faits pour libérer le peuple de la monarchie. Ayant été placé en Ordanie très jeune, étant d'une famille hautement noble de Rhaemond, il a su évoluer grâce à son intelligence et à son habileté martiale au rang de Haut Commandant Suprême de l'armée d'Alvar, ainsi que de Ministre du Roi de Kaerdum.
Il a commandité l'assassinant du fils d'Ivar, sans en informer Harden, afin que Thorleif, plus stable et plus loyal, puisse prendre le trône d'Heisenk. Il a également été le commanditaire de l'assassinat d'Ulrik Oldengard, Roi d'Alsvard, afin que sa fille soit placée au trône : il s'agit de l'une de ses très rares erreurs. Constant est pourtant certain qu'une femme telle qu'Estrid, aussi chaotique soit-elle, ne peut gérer correctement un royaume. Ulrik, malgré ses tendances pacifistes, menaçait les plans de Constant à cause de ses trop grandes volonté de paix avec le royaume Ordanien.
Il a également dû faire assassiner la femme et les enfants d'Adhémar. La baronne de Lyria et ses enfants permettaient à la lignée de Dévéra de perdurer, car la femme d'Adhémar était très aimée du peuple et de nombreux Seigneurs d'Ordanie. Si ces plans sont odieux, qu'il s'est sacrifié lui-même d'en prendre la responsabilité (dont personne ne connaît pourtant encore l'origine), c'est parce qu'il se doit d'anéantir la monarchie en Kaerdum, pays le plus puissant de tous sur ce continent. En effet, l'exemple que veut faire suivre la Lune d'Argent, dans l'Ombre, est identique aux méthodes employées il y a un millier d'années de cela, celles là même qui ont permis d'offrir des terres aux Elfes. Des sacrifices doivent être faits pour le bien du peuple, car depuis quatre-vingt neuf ans, la pauvreté et la misère liées à la monnaie unique ne cessent de ravager le monde, malgré les réformes. Après une étude poussée, la Lune d'Argent a décidé d'agir sur l'un des centres politiques de Rëa. Constant s'est porté volontaire à souiller son âme et tâcher ses mains de sang pour le Salut des Hommes, pour le Peuple.
Voir les détails avec Calim Al'Azran. Attention, personnage risquant fortement de mourir injustement dans... Longtemps.
Grosse intrigue politique à venir, déjà en place.


Divers

Joueur confirmé exigé. Attention, accessible uniquement en DC pour joueurs ayant déjà un personnage validé sur le forum. Il conviendra de demander à Calim Al'Azran pour accord.
Lecture obligatoire de l'Histoire d'Azzura, du contexte de toute l'Ordanie, des Ordres Secrets de la fiche raciale des Valduris, ainsi que de la fiche ethnique des Vreën.





Aoden Wer'dris - Libre


◈ Prénom :  Aoden
◈ Nom : Werd'ris
◈ Sexe : Homme
◈ Âge : vingt-trois étés.
◈ Date de naissance : Seizième jour de Friya, solstice d'été, an 66 de l'ère des Rois.
◈ Race : Valduris.
◈ Ethnie : Vrëen.
◈ Origine : Deodras, petit village au cœur du Duché d’Eralie, dans le Royaume de Kaerdum, près de la Frontière avec Heisenk.
◈ Alignement : Loyal bon.
◈ Métier : Soldat (poste à choisir).


Magie


A votre libre appréciation.


Physique


Assez libre. L’avatar n’est donc pas obligatoire.


Caractère


Aoden  est la définition même de la justesse. Il veille toujours à adopter la position la plus juste possible, évitant ainsi les réactions trop hâtives qui n’ont que pour résultat de mener à des catastrophes. Réfléchi, il est prévoyant et patient. Il fait partie de ces êtres qui ont besoin d’exercer un contrôle sans faille sur leur propre existence, sur leur propre destinée. Pourtant, dans les situations les plus rocambolesques, il sait faire preuve de témérité et d’ingéniosité. Contrairement à sa jeune sœur, il apprécie la discipline et l’ordre, expliquant ainsi son épanouissement dans le corps militaire qu’il a rejoint durant son adolescence. Fier, il n’admet que très rarement ses torts et a soif de progression, faisant de lui un guerrier déterminé et aguerri.
Le jeune Werd’ris est un être diplomate qui sait user de pirouettes verbales pour s’extirper de nombreuses situations. Ses capacités d’observation l’aident également à savoir quel comportement adopter en présence de tel ou tel individu. Homme de caractère, il n’en reste pas moins pudique. Il ne se dévoile que peu et uniquement avec les gens pour qui il éprouve une sincère confiance. Il a compris qu’en dire le moins possible tout en en apprenant le plus permettait de se retrouver en position de force. Profondément bon, il n’hésite pas à vouer sa vie au secours de la veuve et de l’orphelin. Aoden est un homme doux, qui sait en revanche arracher une vie sans le moindre remord quand la situation l’exige.
Nonobstant, le siège de Hardlieu l’a profondément changé et a laissé sur son cœur de béantes plaies et séquelles. Ainsi, alors qu’il était d’une patience indéfectible, il a désormais tendance à perdre son sang-froid plus rapidement. Il lui arrive également de se montrer agressif envers son entourage sans raison apparente et d’être touché pas des accès de colère. Les événements à Hardlieu l’ont donc rendu plus violent et téméraire. Il peut lui arriver d’être frappés par de courtes absences. Mais malgré ces tendances défensives et abruptes, il conserve toujours ce bon fond.


Histoire


Aoden est issu d’une famille modeste dans un petit village du Royaume de Kaerdum, situé près de la frontière Henseik et qui – aujourd’hui – n’est plus qu’un tas de ruines et de cendre. Son enfance peut être qualifiée de banale mais épanouissante. Il s’est développé dans un cadre familial aimant malgré quelques points négatifs, comme dans chacune famille de ces contrés. Il n’est donc pas à plaindre. Aoden apprécie particulièrement sa jeune sœur, envers qui il est très protecteur. Toujours présent pour elle, les deux Werd’ris ont été quasiment inséparables pendant leur enfance. Ils se défendent mutuellement. La fraternité entretient alors des liens solides et fusionnels, encore maintenant. Rêvant d’une vie pleine d’aventures et de chevalerie, le jeune Vrëen a toujours souhaité rejoindre les rangs de l’armée, rendant ainsi son père comblé. Il a donc fait sa formation militaire au sein du bastion où son père était lieutenant.

Trois événements importants s’inscrivent dans le cours de sa jeune existence :

- An 81 ère des Rois. Aoden a désormais quinze étés et il est temps pour lui de remplir son devoir ; à savoir son service militaire. Son rêve d’enfant se réalise alors et, malgré un pincement au cœur à l’idée de laisser une partie de sa famille derrière lui, il est heureux et enthousiaste.

- Neuvième jour de Bremisc, an 84 ère des Rois. Cette journée marqua à jamais la vie du jeune soldat. Son village d’origine est alors mis à sac par une escouade d’Alsderns résolus à piller et tuer des Vrëens démunis. Pendant le triste événement, la fraternité est au cœur de la forêt voisine et ne voit rien de l’attaque. Seul le nuage de fumée dans les cieux les interpella. Une fois sur place, les flammes et la mort se délectaient déjà du repas copieux que constituait Deodras. Il était trop tard.

- An 85, ère des Rois. Cette longue année n’apporta aucun lot de consolation puisque la forteresse à laquelle il était affecté se retrouva victime d’un siège violent à la durée infinie. En effet, pendant toute une année, les vrëens de Hardlieu furent pris au piège dans cette forteresse robuste. La situation est terrible et jamais il ne vit tant d’horreur. Ces longs mois de désolation laissèrent des séquelles incurables.

A part ça, vous êtes libre comme l'air.


Divers


- Il est impératif de lire tout ce qui concerne le contexte de Kaerdum mais également de Henseik, ainsi que les Vrëens. Lire les éléments concernant les Alsderns est fortement conseillé.
- Bien évidemment, il est nécessaire de lire la fiche d'Elëann Werd'ris dans laquelle Aoden apparaît à plusieurs reprises. Cela vous permettra certainement de mieux cerner le personnage.
- Pour le siège de Hardlieu, il est fortement conseillé de lire les fiches de Theobald Humpfrey et Gunnolf Valkorson.
- Sachez que Elëann Werd'ris est à votre entière disposition et à votre écoute pour vous aider dans la construction du personnage et qu'elle se fera un plaisir d'en discuter avec vous.





Keenan De Norvah - Libre


◈ Prénom : Keenan
◈ Nom :  De Norvah
◈ Sexe : Masculin
◈ Âge :  49 ans
◈ Date de naissance : Au choix du joueur
◈ Race : Valduris
◈ Ethnie : Vreën
◈ Origine : Ordanie
◈ Alignement : Loyal Neutre
◈ Métier : Conseiller du Roi Harden et chef du conseil de l'aigle d'Argent et futur ombre de l'aigle d'Argent.


Magie


Aucune magie.


Physique


L'avatar est obligatoire.
C'est un homme dans la force de l'âge au corps encore solide. Ses prunelles sont d'un bleu sombre tout comme sa chevelure brune.


Caractère


Le caractère de ce chef de famille est laissé relativement libre. Il faut cependant faire attention à certains points :

- l'alignement du personnage est loyal neutre
- il est guidé par la justice et son code de conduite où la religion est intimement relié, pour lui rien n'est noir ou blanc. Lorsqu'il faut agir, c'est pour le bien de tous, même si cela peut entraîner le malheur pour certains.
- la famille de Norvah est très pieuse et croyante envers Alvar.



Histoire


Fils aîné d'une vieille lignée de Kaerdum, le nom des Norvah était célèbre dans le pays pour toujours appartenir à l'ombre des plus grands rois de Raiendal. À l'instar des Humpfrey, il y aura toujours un Aigle pour seconder un Dévéra.

Ce lignage resta dans les hautes sphères du pouvoir jusqu'il y a une quarantaine d'années où le père de Keenan entraîna sa famille dans la déchéance alors qu'il se fit chasser du conseil pour impéritie. Ce fait majeur marqua l'enfance de Keenan , mais plus tard le petit assimilera cette chute à la naissance de son petit frère, lequel naquit peu de temps avant le drame.
Ce monstre fut accepté par son géniteur comme une pénitence créée pour ses fautes passées : Owen était né avec des yeux vairons. Infamie pour le premier-né des deux enfançons, il dut subir durant de longues années la présence de cette créature du monde noir.

Ce fut lors de son adolescence, à l'orée de ses quinze ans, qu'il 'sauva' le sang des de Norvah. La vie d'Owen s'acheva brusquement lors d'une partie de jeu entre les deux frères, un 'tragique accident' eut lieu et le corps sans vie de l'enfant fut retrouvé au bas des remparts de la forteresse familiale. Peu de temps après la mort d'Owen les choses semblèrent s'améliorer, car ce fut à cette époque que son père l'initia à la connaissance de l'ordre de l'aigle d'argent et qu'il se lia d'amitié avec le roi Harden.

Après cet événement rien n'aurait pu entraver l'ascension du jeune homme. Il redora le blason de sa famille à force de travail au service du roi.
Sa vie fut faste, Il eut seulement une nouvelle ombre au tableau alors que sa femme attendait un deuxième enfant, la petite portait le même signe qu'Owen. Lorsqu'il fut sûr de cette découverte il porta la petite fille aux portes d'un temple blanc. L'aînée des deux fut destinée aux ordres afin de racheter auprès d'Alvar les péchés de leur lignée.

Après cet accroc, le temps passa et son implication pour l'ordre grandissait avec les années, à l'aune de sa fidélité pour Harden, il devint enfin le Maître du Conseil.

Récemment, il fut l'un des instigateurs de l'assassinat de l'Ombre des Aigles d'Argent.



Divers


Les liens à lire :
- Région Natale.
- La Magie.
- L'ethnie.
- Éphéméride.
- Alignement.
- Fiche raciale des Valduris
- Fiche ethnique des Vreën

Lecture non obligatoire:
Lire la fiche d'Adélaïde/Sláine  sa fille.
Lire la fiche d'Elisabeht son autre fille.






Murgen - Libre


◈ Prénom :  Murgen
◈ Nom : Au choix du joueur.
◈ Surnom : Doc’. Ce surnom est assez important. Il en a hérité suite à ses aventures sur un navire de contrebande. Il en use assez souvent.
◈ Sexe : Homme
◈ Âge : 31 ans (à négocier si besoin)
◈ Date de naissance : An 58, mois & jour au choix.
◈ Race : Valduris
◈ Ethnie : Sang-mêlé. Vreën-Alsdern
◈ Origine : Ordanie / pays au choix
◈ Alignement : Chaotique-Bon
◈ Métier : Médecin itinérant, interprète et mercenaire (présence plus dissuasive qu'effective, voir Calim pour les détails)

Autre possibilité d’avatar : 1


Magie


Aucune.


Physique


Taille : 5.8 pieds (1m90)
Poids : 194 livres (95 kg)
Yeux : Gris/bleu

En bref : Si Murgen n’est pas un guerrier-né, il en a l’allure. Il ne ressemble vraiment pas à l’idée que l’on se verrait d’un médecin et d’un homme lettré. Cela constitue d’ailleurs pour lui une certaine gêne. Son physique semble en désaccord avec sa nature et ses attitudes. Ses expressions sont parfois plus intimidantes qu’il ne le souhaiterait. La méfiance qu’il éveille chez certain le froisse quelque peu même s’il essaie de ne rien en laisser paraître.

Carrure : Il tient sa haute stature de quelques origines éloignées Alsdern. Ainsi, pour un Vreën, il est relativement grand. Les épaules larges et la carrure marquée, son physique tient davantage du guerrier que celui-ci du praticien.

Aspect général : A dire vrai, rien dans son physique ne laisse présager ses véritables fonctions. Les traits durs et sévères, la mâchoire prononcée et des rides naissantes ; autant de détails qui lui confèrent des aspects de vétérans de guerre. Les traits quelques peu irréguliers, son nez semble avoir été cassé par le passé. Il ne manque pas pour autant de charme. Il semble se dégager de cet homme une beauté floue, insaisissable, mais surtout une force d’esprit inébranlable. L’essentiel de cette force semble d’ailleurs résider dans son regard. Les yeux, autrefois d’un bleu pâle, tirent désormais vers le gris acier. Les sourires, quant à eux, sont trop rares sur son visage.

Cicatrices & marques : Noter un corps taillé par une vie de voyage ayant connu quelques famines et beaucoup de combats. Ainsi, le corps n’est pas l’abri de cicatrices et autres marques laissées par une vie vagabonde de médecin itinérant et de mercenaire. Le temps n’a pas épargné cet homme.

Détail : Il tient à conserver une hygiène correcte, quel que soit le milieu dans lequel il évolue. De vieilles habitudes de médecin de bataille.


Caractère


Alignement chaotique-bon : D’un naturel foncièrement bon, il supporte difficilement toute trace d’injustice. Malheureusement, il l’admettra difficilement et se trouve souvent partagé entre les valeurs auxquelles il aspire et les prises de risque. Non qu’il soit lâche ou peureux, bien au contraire, disons simplement que le temps aura développé un certain cynisme chez cet homme. Ainsi, ouvertement, il niera se soucier des de toutes les causes semblant perdues. Pourtant, intérieurement il bout face aux injustices commises autour de lui. Il ne foncera donc pas tête baissée au-devant de tout danger. Murgen est un être réfléchi. Cérébral au possible, il analysera la situation et agira de façon moins directe et dans la mesure de ses capacité. Ainsi, s’il feint l’indifférence face à une quelconque injustice, vous le verrez souvent revenir plus tard sur ses agissements et les réparer de façon qu’il jugera plus efficace et discrète.

Discret : En dehors d’une table d’opération et de ses connaissances de la médecine, Murgen semble cruellement manquer de confiance en lui. Ainsi, il se montre souvent peu entreprenant et nourrit des ambitions très modestes. C’est un homme qui minimisera toujours les prises de risques, les responsabilités et l’importance de sa position. Murgen n’est pas un homme aimant réellement les devants de la scène.

Optimiste : Murgen est un éternel optimiste et c’est bien là son plus grand défaut. Ayant pourtant observé les pires penchants de l’humanité, il ne peut s’empêcher de voir le meilleur dans ce qui l’entoure.

Loyal & fraternel
: S’il est bien un sentiment humain que Murgen place au-dessus de tous les autres, c’est la fraternité. Pour elle, il serait prêt à de grands sacrifices. D’une loyauté sans faille, il tiendra toujours à tenir ses engagements et défendre ses frères d’armes. Les voyages et toutes les aventures qu’il a vécu n’ont pas émoussé ce sentiment encore très fort.

Calme & sang-froid : Médecin de profession, Murgen a appris bien plus dans l’action que sur les bancs d’étudiant. Loin d’être un excellent chirurgien, ses expériences lui ont appris à posséder une main sûre en toutes circonstances. Ainsi, Murgen fait preuve d’une grande maîtrise de soi et d’un certain sang-froid et ce même lors de situation tendues ou désespérées. L’expérience des batailles ont fait de lui un homme pragmatique et efficace qui ne s’encombre point de palabre. Il s’avère néanmoins curieux et souvent enclin à la discussion, du moment qu’on ne cherche pas trop à lui tirer les vers du nez.

Érudition : Écrivain à ses heures perdues, il tient des carnets dans lesquels il annote toutes les formes nouvelles de remèdes et de traitements dont il apprend l’existence au cours de ses voyages. Par ailleurs, Murgen possède un véritable don pour l'apprentissage des langues.

Croyances & Religions : Malgré ses origines et l’éducation religieuse qu’il a reçu enfant, Murgen est profondément athée. Ses voyages ont contribué à ce changement. Il se montre tout juste tolérant envers les différentes religions. Du moment qu’on ne vient pas l’embêter avec, il s’en accommodera. Il ne porte pas cependant les représentants des religions dans son cœur (possibilité d’une anecdote à ce sujet dans son histoire).

Autre : Il compte également sur la chance et son intuition ; se mettant parfois au-devant de plus de certains dangers. Un comportement plutôt contradictoire pour cet homme méfiant et circonspect. Oh et notre ami a une sérieuse faiblesse avec les femmes. Celles qui savent emballer son regard emportent souvent avec elle une partie de sa raison. Elles sont sans doute l’origine de bien de nombreux de ses malheurs.


Histoire


Il possède des origines éloignées Alsdern, vraisemblablement du côté maternel. Ces origines seraient la source de sa carrure plutôt impressionnante pour un Vreën.

Son enfance et son adolescence sont laissées libres à la charge du joueur.

Fils de commerçants, il commencera des études de comptable. Destiné à suivre la voie familiale, il en décida cependant autrement. Eprit d’aventures, il quittera une situation plutôt confortable pour s’engager au sein d’une compagnie mercenaire lors de son passage dans sa ville natale. Alors âgé de dix-neuf ans, il est tout d’abord engagé comme notaire et scribe pour cette compagnie auprès de laquelle il apprendra les rudiments du maniement des armes. Plutôt doué à l’arc, pas mauvais à l’épée, il semble pourtant pas développer de véritables dons pour les combats, et ce malgré son physique. Il est placé au service du médecin qui faisait alors office dans la compagnie mercenaire. Il y apprendra l’essentiel pour prendre à son tour le poste à la mort de son prédécesseur. Ainsi, l’essentiel de son savoir demeure sur une transmission orale, quelques vieux livres et beaucoup d’expérience sur le vif.

Il voyage beaucoup en compagnie des mercenaires et assiste essentiellement à des missions de protection de convois, de villes ou d’élimination de groupes criminels à la demande de quelques petites cités.

Quelques amours de jeunesse (ou une autre histoire du genre) le retiennent dans une cité (au choix en Ordanie) ainsi qu’un désir de voir et vivre d’autres expériences que celles de la vie de mercenaire. Il décide de ne pas suivre la compagnie mercenaire lorsque celle-ci décide de reprendre la route. Sans illusion aucune l’histoire romanesque prend fin plutôt brutalement. S’en suivent des histoires plutôt magouilleuses dont il ne tirera aucune fierté sinon quelques cicatrices. Il quitte la ville avec quelques accrochages avec la loi et s’engage auprès d’un équipage de marins et embarque pour Kadjyn. Équipage et navire qui se révèlent plutôt crapuleux et orientés vers la contrebande. Il y servira de comptable et de médecin à bord. Il y vivra un tas d’histoire et séjournera quelques années avec l’équipage.

Mais l’attrait des terres finit par refaire surface. Loin de vouloir pour autant s’attacher à un quelconque lieu, il reprend la route en tant que médecin itinérant. Les prémices de la campagne de Cleverek réveillent alors en lui quelques instincts de combattant et il s’engage dans une des armées concernées. Il y servira en tant que médecin de guerre, participant au combat uniquement dans les cas les plus désespérés et s’acharnant le reste du temps à recoudre les plaies et soigner ce qui peut l’être. Il y apprend et instaure l’importance d’une véritable hygiène pour préserver des épidémies dont les armées sont souvent la cible. Ces années de batailles jouent un rôle particulièrement important pour lui et le marquent d’une façon bien singulière. Elles définissent l’homme qu’il est désormais.

La fin de la campagne de Cleverek ne signe pourtant pas la fin de son engagement dans la vie guerrière. Ainsi, sans doute emporté par un certain élan de nostalgie, il signera de nouveau un contrat dans une compagnie mercenaire, la même dont Sigrun Waström faisait partie. A dire vrai, ils se sont connus pendant la campagne. Archère de formation, elle assistait au besoin l’infirmerie grâce à ses maigres connaissances. Une certaine forme d’amitié s’était liée entre les deux personnages. Il l’a notamment aidée dans l’exercice des lettres (écriture et lecture) pour lesquelles elle avait des bases fragiles. Elle lui a appris à se perfectionner au tir à l’arc et lui a beaucoup parlé de ses terres natales, éveillant chez lui un certain intérêt compte-tenu de ses origines Alsdern éloignées.

Mais alors que Murgen s’engageait dans la compagnie mercenaire, Sigrun la quittait. En effet, les blessures du père de la jeune femme ne lui permettaient plus de faire route avec la compagnie. Ainsi les deux jeunes gens se perdirent de vie.

Murgen continuera sa route avec la compagnie pendant presque deux ans. A la mort du capitaine commandant la présente compagnie, une sombre histoire de succession s’ensuit. Des conflits naissent au sein de la compagnie, plusieurs groupes se constituent et celle-ci finit par se scinder en deux camps distincts.

A présent, plusieurs choix s’offrent au joueur intéressé par le personnage :
- Il décide de rester au sein de la compagnie, assiste à la nouvelle élection et prend un rôle important de second dans celle-ci (lieutenant)
- Il quitte la compagnie et créé sa propre compagnie mercenaire avec certains anciens compagnons (capitaine)
- Il quitte définitivement le milieu de la guerre, reprend ses voyages en tant que médecin itinérant
- L’appel des mers reprend le dessus, il s’engage alors sur un nouveau navire (marchand, de guerre ou de contrebande, au choix) en tant que médecin/comptable/traducteur (au choix)
- Il décide de partir sur les terres Alsdern, attiré par ses propres origines, son chemin croise de nouveau celui de Sigrun dont il entend parler par le biais de la Guilde du Loup (il peut potentiellement décider de rejoindre la Guilde du Loup)


Divers


Uniquement accepté en DC.

Pour le physique, il faut garder l'idée général décrite mais beaucoup de points sont modifiables (ainsi que les avatars proposés).

Les liens à lire absolument :
- Fiche raciale & ethnique
- Continent d’origine
- Fiche de Sigrun (notamment l’histoire, au niveau de la campagne de Cleverek si lien entre les deux personnages souhaite être développé)
Contacter Calim Al'Azran pour la conception de fond du personnage typé érudition / très léger combat (présence mercenariat plus dissuasive qu'effective).
En ce qui concerne les études premières en érudition, il aura fallu qu'il accède par un parent riche commerçant au minimum en rang social, à un apprentissage auprès d'un notable dont découlera la suite de l'érudition. Pour la guérison et la médecine, c'est au choix, mais cela doit être bien justifié. Pour le maniement des armes, considérez qu'il ne serait armé qu'en dissuasion et n'aurait rien d'un bretteur hors pair. Toutefois sa force peut être innée, et ses connaissances de la médecine utiles. Il ne pourrait faire face à un soldat extrêmement entraîné, ni connaître les bottes d'escrime ou de combat spécifiques, mais saurait couper là où il faut.





Mordgan de Dévéra - Libre


◈ Prénom :  Mordgan
◈ Nom : De Dévéra
◈ Sexe : Homme
◈ Âge : 60 ans
◈ Date de naissance : an 30 de l'ère de paix
◈ Race : Valduris
◈ Ethnie : Vrëen
◈ Origine : Ordanie/Kaerdum
◈ Alignement : Loyal mauvais
◈ Métier : Conseiller du Roi de Dévéra et dans l'ombre de la couronne, gérant d'une organisation criminelle (marché noir et esclavage), sévissant dans les Royaumes d'Ordanie, Seregon et Radjyn.


Magie


L'éther ne coule pas dans les veines de cet être, au double visage et cela l'arrange.


Physique


Deux pierres précieuses, d'un bleu intense, dominent le visage, gagné par l'âge. Une cicatrice barre la face, aux traits sévères, caractéristique des Dévéras. Toujours le corps roide, il ressemble au mont éternel même si ses mouvements, parfois, deviennent difficile, à cause de l'arthrose. (avatar obligatoire)


Caractère


Grand, charitable, tourné vers le bien du peuple, il semble apparaître à la face du monde, mais, ce n'est qu'une facette pour cacher sa véritable personnalité, à l'antipode du cruor qui coule dans ses veines. S'il se montre clément, aux yeux de tous, c'est pour mieux tromper son entourage, dissimuler la cruelle vérité : il n'est pas pour l'égalité des peuples et nations comme il semble le prôner. Le monde ne devrait pas être équilibré comme le souhaitait feu son frère et Harden. La race des vreens doit dominer les autres créaturelles de Rëa, car c'est son essence. Mais hélas, la lignée des Dévéra ne répond pas à l'appel de leur sang. Ils agissent en bons seigneurs, pour laver les erreurs que commirent leurs ancêtres.


Histoire


Né dans la lignée des grands rois, Mordgan vit le jour, cinq ans trop tard. Destiné à être la seconde roue d'une royauté trop douce, il grandit dans l'ombre de son frère. Si son aîné montra très jeune, une tendance à embrasser le monde, son âme à lui, s’obscurcissait. Dès sa prime jeunesse, il était l'exacte opposé de Baren. Dans l'ombre de la couronne, il côtoyait les puissants qui partageaient son opinion. Il participait aux réunions clandestines où de pauvres hères subissaient la domination des plus forts. Il se délectait de ces moments ou ces confrères crachaient sur les races de Reä, en tout impunité. Il se sentait en phase avec ces être et lui-même. C'était ainsi que les vreens devaient se comporter.

Le temps passa et ses ambitions se dessinaient, prenaient matière dans son esperite aiguisé. Alors que s'esquissait l'ébauche de son organisation, Baren, pour sa plus grande infortune, le découvrit. Élément gênant dans ses futurs plans, il le fit tuer, en l'an 53 de l'ère de paix. Sa mort laissa le jeune Harden, sans figure paternelle. Loin de se laisser gagner par le malheur, l'enfant transpirait la grandeur. Il était à l'image de ce qu'était son géniteur. Désapprouvant cette tendresse d'esprit, Mordgan engagea des âmes dévouées pour que s'éteigne la lueur du tendre enfant. A chaque conspiration, le roitelet échappait à la mort, comme protégé d'Alvar lui-même.

Ne se laissant pas abattre par ses échecs, il opta pour une nouvelle manœuvre : le laisser vivre. Harden ne mettait pas en péril sa couverture d'oncle bienveillant, ayant échappé lui aussi à une tentative d'assassinat. Les années passèrent, Mordgan gagna de plus en plus d'influence dans la sphère politique, grâce à son don d'orateur. Pour mieux s'ancrer dans la société, il se fit connaître et apprécier de tous alors que s'étendait son empire. De plus en plus de puissants rejoignirent son organisation, ignorant le visage du créateur.

Afin de mieux dissimuler ses véritables intérêts, en l'an 80 de l'ère de paix, Mordgan vint en aide à un orphelinat, souffrant d'un manque de donateur.


Divers


L'organisation s'appelle corne noire.

Les liens à lire :

- Région Natale.
-L'ethnie.
- Éphéméride.
- Alignement.
- Fiche raciale des Valduris
- Fiche ethnique des Vreën


avatar
◈ Missives : 2136

◈ Âge du Personnage : 82 ans
◈ Alignement : Loyal Bon
◈ Race : Valduris
◈ Ethnie : Sharda du Nord
◈ Origine : Al'Akhab - Siltamyr
◈ Magie : Aucune
◈ Fiche personnage : Calim

Conteur
Calim Al'Azran

◈ Mer 26 Nov 2014 - 16:22


Lavern



Merwen Paor - Libre


◈ Prénom :  Merwen
◈ Nom : Paor
◈ Sexe : Homme
◈ Âge : 27 ans
◈ Date de naissance : Au choix du joueur/de la joueuse
◈ Race : Valduris
◈ Ethnie : Vreën
◈ Origine : Ordanie / Lavern
◈ Alignement : Totalement libre
◈ Métier : Membre du Haut Conseil de Lavern.
◈ Liens : Kathaleen Callahan


Magie


Au choix du joueur


Physique


Cheveux: Bruns
Yeux : Bleus
Il a une silhouette très fine et n'est pas taillé pour le champ de bataille.
Le reste est à loisir. Avatar obligatoire.


Caractère


Malgré son passé, Merwen s'est vite doté d'un caractère enjoué, calme et quelques fois joueur. Extrêmement malin et observateur, il sait comment tirer et manipuler les nombreux fils des "marionnettes" politiques. Il doit sa place au palais à la défunte Reine Niamh, pour laquelle il avait un profond respect, et au Haut Conseil à son seul intellect. Rien ne l'amuse plus que les intrigues politiques. Ça et les femmes. D'un naturel très charmeur, il n'en reste pas moins courtois, selon les règles de courtoisie qu'avaient dicté la Princesse Kathaleen et sa famille par le passé.

Il est doté d'une fidélité à toute épreuve envers la couronne des Callahan et est prêt à tout pour rendre le trône à Kathaleen. D'autant qu'il trouve bien ennuyant de perdre un si joli visage au profit d'un Roi qu'il aura bien du mal à accepter.


Histoire


Quelques éléments sont obligatoirement à suivre. Le reste de l'histoire est libre :

Merwen est orphelin depuis l'enfance, il peut ou non avoir connu ses parents. Ils sont morts durant le règne du Roi tyran Aengus, le grand-père de Kathaleen. Il a été recueilli dans un orphelinat qui était sous la protection de la fille d'Aengus, la future Reine Niamh. Durant les années de pouvoir de son père, elle s'occupait personnellement à ce qu'aucun enfant ne manque de rien, les aidant de son temps et de son argent. Elle était souvent accompagnée de sa fille, la jeune Princesse Kathaleen.

À la mort d'Aengus, la Reine a pris à son service de nombreux enfants, certains devenant de fil en aiguille, page, écuyers, gardes, soldats, demoiselles d'honneurs ou domestiques. Merwen faisait partie de ces enfants reconnus et acceptés au palais.

Bien plus tard, la Reine Niamh trouva la mort, ce qui effondra Merwen. Il se mit ensuite à travailler davantage au palais, cela occupant son esprit et l'empêchant de penser à sa peine. Il se reprit très vite, devenant l'enjoué que l'on connaît aujourd'hui. Il se mit à étudier durement lorsqu'il le pouvait.

Les années suivantes, il obtint un poste en tant que Conseiller. Ne voulant décevoir personne, il fit tout son possible pour prouver qu'il méritait bel et bien sa place, lui l'enfant sans famille. Il est, au fil du temps, devenu une personne aussi respectable que respectée.

[*]Il est l'une des rares personnes à avoir mis au point le plan de fuite de Kathaleen, il sait donc où elle est actuellement cachée. Il est actuellement en train d’échafauder quelques plans pour permettre à Kathaleen de reprendre le trône qui lui revient de droit et ne compte laisser personne d'autre se saisir de la couronne royale.


Divers


Se reporter principalement à la fiche de Kathaleen Callahan.
Il est également demander de connaitre le contexte de Lavern du Continent d'Ordanie, la fiche raciale des Valduris, ainsi que la fiche ethnique des Vreën.






Arthemael Brennan - Libre


◈ Prénom :  Arthemael
◈ Nom : Brennan
◈ Sexe : Homme
◈ Âge : 35 ans
◈ Date de naissance : Au choix du joueur
◈ Race : Valduris
◈ Ethnie : Vreën
◈ Origine : Ordanie/Lavern
◈ Alignement : Loyal Mauvais
◈ Métier : Prétendant au trône de Lavern
◈ Liens : Cousin de Kathaleen Callahan
Opposant de cette dernière et d'Iudhael Juhel
Amant et protecteur de Naÿra Morvihan


Magie


Aucune


Physique


Cheveux : Blond, toujours très bien coiffé
Yeux : Vert, regard perçant
Barbe :Entretenue
Taille : 1m85


Caractère


La politique d'Arthemael reste très proche de celle d'Aengus, le frère de son grand-père. Il souhaite répondre aux révoltes qui condamneront son potentiel futur règne par le feu et le sang, c'est ainsi que l'on garde son emprise sur un peuple rebelle et que l'on met fin aux gêneurs. Faire le vide autour de lui serait même la meilleure chose à faire, cela lui permettra de garder mainmise sur Lavern et empêcher tout ennemis de reprendre la couronne.

Arthemael souhaite également couper les frontières à ceux qui tentent de pénétrer si librement sur son territoire. Il mettra en exil toute race qui aurait pensé trouver refuge ici sous le règne d'Aifric et de sa famille. Il sait que cela n'améliorera pas les échanges commerciaux, mais il ne fera importer que ce qu'il juge vraiment nécessaire et préfère se contenter d'un commerce national plutôt que de nourrir des peuples qu'il n'apprécie pas spécialement. Seuls les royaumes Vreën auront droit à sa tolérance.

Car il compte bien garder ses alliés solides des royaumes unis du continent d'Ordanie, afin de vaincre définitivement les Ordhalerons. Une fois cette menace écartée et ses potentiels amis affaiblis, il en profitera pour récupérer les terres et ressources qu'il manque à son territoire.

Manipulateur, sexiste, raciste et impulsif. On pourrait penser avec tout ceci qu'Arthemael est un être mauvais, mais il a surtout une manière bien à lui d'aimer et protéger son peuple. Et le trône qu'il veut sien.



Histoire


Le grand-père d'Arthemael était le frère cadet d'Aengus, feu le Roi tyran de Lavern. De ce fait, il est un cousin éloigné de Kathaleen Callahan, la princesse actuellement héritière au trône. Mais il ne lui laissera jamais ce dernier.

L'éducation et la politique des Brennan sont plus impulsives que celles des Callahan. En plus de ne pas vouloir laisser la couronne à une famille aussi docile, il refuse catégoriquement de la céder à une femme seule et sans héritier.

En parlant de femme, elles ne sont pour lui que faites pour pondre et élever des enfants. Autrefois marié à une femme de haute lignée, celle-ci le déçut en ne lui offrant que de fausses couches. Ne supportant plus les échecs de cette incapable, il l'a destituée et s'est arrangé par la même occasion pour qu'elle trouve la mort dans un « accident ».

Ce n'est pas la première fois qu'il commandite un meurtre, c'est ainsi quand on vient du monde politique. Emrys, le seul fils des Callahan a été assassiné, en secret, sous ses ordres. Il a également demandé que l'on empoisonne feu la Reine Niamh lors de sa dernière grossesse afin qu'elle ne survive pas à son accouchement et que le nourrisson perde également la vie. Il se félicite d'avoir écarté du trône tout potentiel mâle de la lignée des Callahan.

Ce n'est pour autant pas lui qui a mis fin au règne d'Aifric Callahan, le dernier Roi de Lavern et le père de Kathaleen. Il profita de la fragilité de l'héritière encore endeuillée pour essayer de prendre sa place, soudoyant habilement quelques conseillers à ce sombre projet. Sa cousine continua à résister longtemps encore, et il projeta de l'assassiner à son tour, dans le plus grand secret.

Par chance pour elle, la Princesse menacée disparut le soir même avec l'aide de ses plus fidèles alliés. Depuis, il travaille encore à récupérer le trône qu'il veut sien, en s’arrachant les voix du Haut Conseil. Il n'est pas le seul en lice et se bat également contre le Duc Iudhael Juhel.
Bien qu'il ne la craigne pas en tant que tel, il redoute toutefois le retour de Kathaleen, car il sait qu'elle dispose du soutien du peuple et de certains alliés puissants.

Depuis la retraite de Kathaleen, il s'est également amouraché de l'une de ses demoiselles de compagnie. La belle est pleine de ressources et de ruse. Lui dévoilant les secrets de la dernière des Callahan, de son Haut Conseil et lui prodiguant de doux plaisirs intimes, Naÿra Morvihan a trouvé à ses côtés une place sûre. Peut-être même celle d'une épouse et donc d'une future Reine.




Divers


Sachez avant tout que ce personnage peut mourir à tout moment ou être écarté de son principal objectif. Réfléchissez donc à une « retraite » pour votre personnage.

Lecture obligatoire du contexte de Lavern du Continent d'Ordanie, de la fiche raciale des Valduris, ainsi que de la fiche ethnique des Vreën.
Lecture vivement conseillée de Kathaleen Callahan.





Iudhael Juhel - Libre


◈ Prénom :  Iudhael
◈ Nom : Juhel
◈ Sexe : Homme
◈ Âge : 45 ans
◈ Date de naissance : Au choix du joueur
◈ Race : Valduris
◈ Ethnie : Vreën
◈ Origine : Ordanie / Lavern
◈ Alignement : Loyal Bon
◈ Métier : Duc et prétendant au trône.
Membre de la Lune d'Argent
◈ Lien : Opposant de Kathaleen Callahan et Arthemael Brennan
Complice de Constant Adalbéron


Magie


Aucune


Physique


Cheveux : Brun grisonnants
Yeux : Gris légèrement bleuté
Barbe : un peu plus longue que de coutume mais bien taillée
Taille : 1m86



Caractère


Libre en grande partie.

Sachez cependant qu'il est du côté de Constant Adalbéron. Sage, méthodique, le duc est un être en premier lieu bon pour ceux qu'il prend sous son aile.
S'il est misogyne comme son rival Arthemael, il reconnaît toutefois que certaines femmes savent être intelligente et très bien instruites, voire même surprendre par leurs talents.


Histoire


Le Duc est en partie responsable de la mort d'Aifric Callahan, le dernier Roi de Lavern et le père de Kathaleen. En effet, il était le dernier obstacle à s'opposer aux plans de la Lune d'Argent, cela même que Constant travaille de son côté en Kaerdum. Iudhael est celui qui a commandité le meurtre mais il ignore qui a levé la main sur le Roi et de quelle manière il s'y est pris.
Lui et la Lune d'Argent restent innocents dans les exécutions de Niamh et Emrys Callahan, respectivement la Reine et le fils héritier.

Si le Duc tente de s'emparer du trône, ce n'est pas exactement pour s’asseoir dessus. Il tente de faciliter l'accès politique de Constant sur Lavern et rester également dans ses bonnes grâces.
Bien qu'il n'apprécierait pas que Kathaleen accède au trône, il est convaincu qu'il lui sera toujours plus facile de reprendre le dessus sur elle que sur Arthemael, à qui il voue une guerre politique sans merci, persuadé qu'il précipitera Lavern à sa ruine.

Les raisons qui ont poussé le Duc à suivre Constant et son intégration au sein de la Lune d'Argent sont au loisir du joueur.



Divers


Sachez avant tout que ce personnage peut mourir à tout moment ou être écarté de son principal objectif. Réfléchissez donc à une « retraite » pour votre personnage.

Lecture obligatoire du contexte de Lavern du Continent d'Ordanie, des Ordres Secrets (Lune d'Argent), de la fiche raciale des Valduris, ainsi que de la fiche ethnique des Vreën.
Lecture vivement conseillée de Kathaleen Callahan.





Teyla Tegfedd - Libre


<
◈ Prénom :  Teyla
◈ Nom : Tegfedd
◈ Sexe : Femme
◈ Âge : 23 ans
◈ Date de naissance : année 66 de l'ère des rois
◈ Race : Valduris
◈ Ethnie : Vrëen
◈ Origine : Lavern
◈ Alignement : au choix
◈ Métier : Cartographe, mais pense à une reconversion


Magie


au choix. Si oui, elle n'en a jamais parlé à personne


Physique


au choix
Avatar au choix également ( même si j'aime beaucoup celui là mouhaha!)


Caractère


au choix mais demandeuse d'aventure


Histoire


Fille de Dymuë, lui-même fils de Erald. Et de Morrigan,  Fille de Hemar et Sheria.
Née durant l'année 66 de l'ère des rois, Teyla a grandit avec sa famille. Entrainée par son père à l'arc et aux armes durant son enfance, elle a continué à s'entrainer avec son grand frère Tori, et Alistair, le fils des voisins âgé de deux ans de plus qu'elle.
Suite libre, mais reste à Lavern au moins jusqu'à l'année 90 de l'ère des rois


Divers


Lecture obligatoire du contexte de Lavern du Continent d'Ordanie, de la fiche raciale des Valduris, ainsi que de la fiche ethnique des Vreën.
Lecture vivement conseillée de Tori Tegfedd (frère) ainsi que de Rhys Tegfedd (oncle).






Alaric - Libre


◈ Prénom :  Alaric
◈ Nom : (A choisir, car il n'en a jamais porté)
◈ Sexe : Homme
◈ Âge : 21 ans
◈ Date de naissance : Le 4ème jour d'Ansbar, en l'an 68 de l'Ere des Rois
◈ Race : Valduris
◈ Ethnie : Vreën
◈ Origine : Ordanie - Lavern
◈ Alignement : Loyal Bon
◈ Métier : Vagabond (mais pas pauvre!)


Magie


Au choix du joueur


Physique


Au choix, bien que la seule restriction soit qu’il ressemble beaucoup à son père.


Caractère


Parler d’Alaric, c’est parler d’une âme tourmentée depuis le début. Les maltraitances qu’il a eu à subir tout au long de sa courte existence lui ont forgé un caractère singulier. Si son frère est tout son contraire, c’est-à-dire un être soumis et faible, Alaric est un battant, un homme qui prend ses problèmes à bras-le-corps et qui n’hésite pas à y laisser des plumes. Il déteste profondément l’injustice, dont il est une victime depuis qu’il sait marcher, et n’hésitera pas à partir en croisade contre quelque chose qui le rebute. Il défend son frère Théodomir avec férocité contre son père, et lui témoigne une affection toute particulière. C’est la seule personne à avoir partagé sa douleur, et des liens forts les réunissent.

La perte de son enfant, jeté par la fenêtre par son propre père, Childéric, l’a plongé dans une rage et un chagrin monumentaux, bien que la blessure commence à se refermer.
Ayant passé des années dans le « harem » de son père, des femmes l’ont élevé depuis qu’il était bambin, l’ont réconforté lorsqu’il était adolescent, et pour certaines aimé quand il est devenu adulte. Il est donc très à l’aise avec le genre féminin, qui a constitué son monde durant toute sa vie.

Bien qu’il se soit levé contre la tyrannie paternelle de Childéric, Alaric a une peur panique de se retrouver face à son père. Lorsqu’il s’agit de défendre un membre de sa famille contre lui, son courage prend le dessus. Mais devoir l’affronter seul sans raison ferait fondre sa hardiesse comme neige au soleil. Il faut qu’il soit dans le feu de l’action pour agir, car sinon, Childéric semble inspirer la terreur à son fils.


Histoire


Alaric naît en l’an 68 de l’Ere des Rois, au Manoir Vermerran, nouvelle résidence de Childéric, un parvenu ayant fait fortune avec ses bordels. Dès le début, son propre père le tient en horreur et l’évite par-dessus tout. Sa mère, Kathara, disparaîtra pour avoir osé donner un enfant à son employeur, aussi, Alaric ne se souvient pas d’elle. Il n’eut d’ailleurs aucunement besoin d’une mère, car les filles de joie que Childéric gardaient dans son manoir, celles qu’il sélectionnait pour son propre plaisir, avaient fait office de nounous pour le bambin. Lorsque deux ans plus tard un autre gamin fut mis au monde par Mathilda, une autre favorite de Childéric, ce dernier porta une haine encore plus vivace à ses rejetons non souhaités. Au fur et à mesure qu’il grandissait, Alaric apprenait à défendre son frère contre son père, au risque parfois de se faire battre sans merci. Une grande complicité s’était établie entre les deux enfants-martyrs, condamnés à subir les débordements de Childéric.

Un drame fit partir Alaric du manoir de son père. Cet événement horrible prit place il y a un an, lorsque neuf mois après avoir séduit la belle Sonya, un enfant était né de l’amour des jeunes gens. Etre père constituait une joie indescriptible pour Alaric, mais son père à lui en voulut autrement. Pris d’une soudaine folie, il attrapa le nouveau-né et le jeta par la fenêtre. Cet acte ignoble déclencha la fureur de son fils, qui tenta de le tuer. Les gardes l’en empêchèrent et, noyé dans un océan de chagrin, il quitta le manoir Vermerran avec Théodomir, pour ne jamais plus y remettre les pieds. Cet endroit maudit l’avait assez fait souffrir.

A partir de là, le reste de l’histoire est libre, même si, ces événements s’étant déroulés il y a un an, la suite sera plutôt à jouer en RP.


Divers


Lecture obligatoire du contexte de Lavern du Continent d'Ordanie, de la fiche raciale des Valduris, ainsi que de la fiche ethnique des Vreën.
Lecture obligatoire de la vie du père d'Alaric : Childéric (qui sera à contacter pour toute question).






Emia Beorcille - Libre



◈ Prénom : Emia
◈ Nom :  Beorcille
◈ Sexe : Femme
◈ Âge : 61 ans
◈ Date de naissance : An 29 de l'ère de paix
◈ Race : Valduris
◈ Ethnie : Vreen
◈ Origine : Ordanie - Lavern
◈ Alignement : Neutre bon
◈ Métier : Gouvernante Royale - Ancienne Dame de compagnie des reines défuntes
◈ Liens : Harden de Dévéra et ses fils, Adhémar et Tristan, Theobald Humpfrey, Aldric de Rémat. S'ajoute à la liste, les invités de marque du roi, venus pour tierce raison. Dedans, vous pouvez y compter : Aerandir Ciryor, Calim Al'Azran, Kathaleen Callahan, Sybil Oldengard Elle sera en mesure de rencontrer d'autres personnes.


Magie


Magie Céleste : Perception des cœurs

Douleur, douleur, qui martèle ses tempes, meurtri sa tête de vertiges fugaces au passage d'âmes empressées. La main sur son front, elle observe de ses aigues marines, ces êtres de hautes naissances. Souffrante, elle ne baisse pas les yeux devant ces puissants en pleine conversation. Lorsqu'ils partent, l'affliction s'estompe avec le temps. Elle met en compte ces algies sous le compte de l'âge. Et pourtant, quelle douce erreur. Emia est baignée par la magie et quelle magie. Elle perçoit les ténèbres d'un coeur, la noirceur tapie sous un beau visage avenant. Elle peut faire la différence entre les bonnes et mauvaises personnes sans que ne doit s'extirper de la bouche, des oraisons.


Physique


Une coulée de diamant soyeux tombe en cascade le long de sa colonne droite, encadre son visage de femme mûre dominé par des topazes de feu bleues où y brille constamment, sagesse, malice et humanité. Les traits de son faciès harmonieux, aux lippes peintes d'un trait de plume, traduisent une ancienne beauté, aux charmes adultes. Élégante, du haut de sa petite taille, avoisinant les quatre pieds huit pouces (1m51), Emia se meut avec grâce, s'habille avec soin, se pare d'un unique bijou offert par la reine Aliénor, épouse du Roi, Baren de Dévéra, mère d'Harden.


Caractère


C'est une grande dame, un puits rafraichissant de bonne intention, de sagesse, de pétillant, tout à la fois. Sagace, par son âge avancé, Emia observe le monde avec un regard non altéré par les aprioris et les jugements. Elle sait faire la part des choses, différencier les actes et leurs buts, pardonner lorsqu'il le faut ou sermonner. Observatrice, en tout circonstance, il est bien rare qu'elle ne fasse de faux pas, en ses paroles, toujours mouchetées de tact, de taquinerie, de curiosité non feinte, selon la personne avec qui elle discute. Plein de franchise, elle ne mentira pas pour faire plaisir ni ne se courbera devant les augustes, pour que les puissants ne se vantent que la gouvernante royale a ployé devant eux. Elle préférera plutôt ignorer leurs railleries et autres gouailleries. Ce qui ne blesse pas ne tue pas. Par contre, elle dépréciera vraiment qu'on insulte les Dévéras, cette haute lignée de roi qu'elle tient en respect et dont elle connaît leur réelle valeur. C'est l'un d'entre eux qui lui donna la chance de vivre au palais et d'offrir aux héritiers, Tristan et Adhémar, tout l'amour que leur père ne pouvait leur offrir. Un sourire illumine son visage en pensant à eux. Quelle aimerait tirer leurs joues ou les décoiffer, si elle était de plus grande taille.


Histoire


Quelle grande histoire elle a vécu, cette petite dame digne. Originaire de Lavern, elle vécut ses premiers années de vie en sa terre natale, bientôt devenue invivable sous la gouvernance d'un roi despote, hait par son peuple. Au temps de ce tyran, nommé Aengus, la vie n'en était que plus difficile. La frayeur prédominait chez sa famille, bientôt détruite par un acte qui lui prouva que les mauvais hommes existaient. Ses yeux infantiles, d'enfant âgé de quatre ans, s'apposèrent sur son père, pendu, en l'an 33, sans que la preuve de sa culpabilité ne soies prouvée. Sa mère, Aglaëlle, pour les préserver toute deux, décida de partir pour la capitale de Kaerdum, Raiendal, régit par un roi juste et bon, Baren de Dévéra. Elle épuisa ses maigres économies pour le voyage, la laissant sans un sou à la terre promise. Les premiers mois, la première année fut difficile tant la disette déchirait leur ventre affamé. Pourtant, celle qui l'aimait, du fin fond de son coeur, n'abandonnait pas. Souvent, elle lui disait qu'Alvar viendrait en leur aide.

Sa mère n'eut pas tout à fait tort. Les augures, si imprévisibles, eurent pitiés d'elles. Un jour, que Baren et son épouse Aliénor, revenaient d'une promenade à cheval, le roi fit tomber une bourse bien remplie. Aglaëlle récupéra au sol, cette oubliée. A l'instar de ce qu'on aurait pu penser ou croire, elle ne le garda pas pour elle. La mère d'Emia héla son Roi, provoquant l'impatience des gardes, à la charge de la protection du couple royal. Irrité par cette traîne misère, ils souhaitèrent la chasser. Cependant, sous le regard de sa reine, le monarque l'invita à approcher. Face aux deux mains, ouvertes, présentant l'objet égaré, la surprise du roi fut grande. Cette femme, habillée dans la misère, à l'enfant accrochée à sa jambe, lui offrait une opportunité qu'elle n'aurait plus : le loisir de ne plus souffrir de la faim et du froid. Sa droiture, non motivée par des tortueux desseins, changea à jamais leur destin.

Sous la décision commune, de la reine et du roi, Emia et Agläelle furent acceptées au palais. Sa génitrice devint la dame de compagnie de la souveraine et elle, petit bout d'enfant, eu la chance d'apprendre à compter, à enrichir son vocabulaire, à broder, à lire, à faire du thé et des encens.  Ses prunelles encore innocentes observaient les Dévéras avec une candeur juvénile. Elle voyait chez eux, la matière dont devait être fait les rois, les vrais, pas ceux, attirés que par la gloire ou leur auguste personne. Toujours remplit de cette impression sur ses bienfaiteurs, elle grandit dans cet environnement dont elle ne pouvait espérer, même dans ses rêves. Elle évoluait avec grâce, papillonnant à la bibliothèque, interrogeant les érudits sur les autres pays, vérifiant que les invités de marque étaient bien traités. Elle s'habituait à cette vie malgré les regards malveillants des augustes, dépréciant leur arrivée à elles, des traînes misères dans le giron de la royauté.

Les années passèrent. Le couple royal finit par périr, offrant les Beorcilles à la gouaillerie des puissants. Ravis, ils ne tardèrent point à montrer leur envie de chasser du palais ces mendiantes. Mais, alors qu'ils s'apprêtaient à mettre à bien leur plan, un suffit résonna dans le couloir. Le jeune roi Harden, âgé de onze ans, escorté par ses gardes, les défiaient de ses topazes de feu bleu. Devant cette œillade acérée, ils durent se courber à sa décision : l'une et l'autre, étaient à son service. Ils partirent, la queue entre les jambes. Aglaëlle, servit le roitelet jusqu'à la fin de sa vie.. Emia, pris sa suite, devenant tour à tour, la dame de compagnie des épouses royales et la gouvernante des princes. Quels doux moments elle passa avec Adhémar, Tristan, les voyant croître, devenir de grands jeunes hommes. Et que de peine elle ressentit pour eux, lors de leurs douloureux moments. Elle ne pouvait leur offrir que son amour, sa présence et ses prières.
   


   
Divers

   

   Il vous est conseillé de lire l'histoire de l'Ordanie, la race des Vreens ainsi que les textes usuels : le règlement, de l'art d'écrire, etc etc.

Ensuite, comme vous l'avez compris, Emia est une femme très bien informée des histoires de la royauté, que ce soit Harden, Tristan, Adhémar, les épouses du Roi, sur l'ancien souverain et sa femme, sur les serviteurs, les biens nés venus au palais. Elle possède un "énorme dossier"  Cependant, elle ne dit rien.

Précision sur son pouvoir, actuellement, elle ne peut percevoir "le coeur" a plus de deux mètres. Si un groupe passe devant elle, elle ne peut pas définir de visu, qui sont les "mauvais" et les "bons".

Petit détail qui a son importance, Si son pouvoir était connu, elle risquerait gros, son pouvoir est ennuyant... Pour... les grands du monde.. Elle est capable de mettre à mal "les plus jolis masques". Ils pourraient tenter de la faire taire, qu'elle soit au service d'Harden ou non. Si vous la jouez, prenez conscience de ça Wink

avatar
◈ Missives : 2136

◈ Âge du Personnage : 82 ans
◈ Alignement : Loyal Bon
◈ Race : Valduris
◈ Ethnie : Sharda du Nord
◈ Origine : Al'Akhab - Siltamyr
◈ Magie : Aucune
◈ Fiche personnage : Calim

Conteur
Calim Al'Azran

◈ Mer 26 Nov 2014 - 16:23


Elra



Baudry Rainfroi - Libre

◈ Prénom : Baudry
◈ Nom : Rainfroi (modifiable)
◈ Sexe : Homme
◈ Âge : 36 ans (modifiable)
◈ Race : Valduris
◈ Ethnie : Vreën
◈ Origine : Elra
◈ Alignement : Au choix
◈ Métier : Fauconnier
◈ Liens : Tous les chevaliers de la prophétie


Magie

Au choix (mage obligatoire)


Physique

Au choix.
Suggestion d'avatar modifiable


Caractère

Au choix.


Histoire

Se référer à l'histoire complète d'Azzura, il fait partie des dix-neuf chevaliers de la Prophétie de l'Oracle d'Ann'Drah.
Le reste est à loisir.


Divers

Joueur confirmé exigé.
Lecture obligatoire de l'Histoire de la Magie, des Compétences (magiques), de l'Histoire d'Azzura, du contexte de Kaerdum et Elra du Continent d'Ordanie, de la fiche raciale des Valduris, ainsi que de la fiche ethnique des Vreën.


avatar
◈ Missives : 2136

◈ Âge du Personnage : 82 ans
◈ Alignement : Loyal Bon
◈ Race : Valduris
◈ Ethnie : Sharda du Nord
◈ Origine : Al'Akhab - Siltamyr
◈ Magie : Aucune
◈ Fiche personnage : Calim

Conteur
Calim Al'Azran

◈ Mer 26 Nov 2014 - 17:06


Lyria



Smyrn Farra - Libre

◈ Prénom : Smyrn
◈ Nom : Farra (modifiable)
◈ Sexe : Homme
◈ Âge : 41 ans
◈ Race : Valduris
◈ Ethnie : Vreën
◈ Origine : Lyria
◈ Alignement : Au choix (Neutre à Bon, pas de Mauvais)
◈ Métier : Chef d'approvisionnement & Cavalier gris pour l'armée de Lyria
◈ Liens : Tous les chevaliers de la prophétie


Magie

Magie Psychique. Type de pouvoir au choix.


Physique

Cheveux : Bruns
Taille : 5 pieds, 6 pouces (1,79 mètre) (modifiable)
Avatar non obligatoire, mais conseillé (parcé qué c'est lé stylé hispano tou vois).


Caractère

Smyrn est un homme censé, droit et très doué dans ses doubles compétences gestionnaires et cavalières, mais quelque peu fougueux : il tient sa vivacité et son caractère sanguin, de ses origines Lyriennes. Son accent le rend comique, ce qu'il plaît aussi à accentuer avec des blagues de son cru pour animer et galvaniser les gens avec qui il se trouve.

Le challenge du chef : "Il parlé dé cetté maniéré, commé les éspagnols tou vois ?"

Le reste est à loisir.


Histoire

Smyrn fait partie des dix-neuf chevaliers de la Prophétie. Il a été demandé par le Roi Harden lui-même pour faire partie de l'équipe des aventuriers ayant découvert Azzura grâce à sa double compétence rare (chef d'approvisionnement et combattant cavalier).
Il est issu d'une famille modeste ; il a donc travaillé longtemps afin d'en arriver là où il en est pour l'armée de Lyria (son côté bon gestionnaire en matière de ressources vient de son amour de la bonne cuisine de chez lui : il cuisine merveilleusement bien avec peu de choses et s'y connaît bien en tout ce qui se mange ou non, c'est une qualité utile pour une telle expédition).
Il est le frère aîné de la famille Farra. Le benjamin étant Ilario, plus jeune de treize années, qu'il a suggéré à Harden pour l'expédition.
Le reste est à loisir.


Divers


Joueur confirmé demandé de préférence, ou bonne volonté quant à la lecture de tout ce qui est demandé et à la bonne prise du personnage vis à vis de son accent particulier.

Lecture obligatoire de l'Histoire d'Azzura, du contexte de Kaerdum et Lyria du Continent d'Ordanie, de la fiche raciale des Valduris, ainsi que de la fiche ethnique des Vreën.




Ilario Farra - Libre

◈ Prénom : Ilario
◈ Nom : Farra (modifiable)
◈ Sexe : Homme
◈ Âge : 32 ans
◈ Race : Valduris
◈ Ethnie : Vreën
◈ Origine : Lyria
◈ Alignement : Au choix (Neutre à Bon, pas de Mauvais)
◈ Métier : Archer + au choix
◈ Liens : Tous les chevaliers de la prophétie


Magie

Magie ardente


Physique

Yeux : Bruns
Cheveux : Bruns
Taille : 5 pieds, 7 pouces (1,81 mètre) (modifiable)
Avatar non obligatoire.


Caractère

Caractère à loisir.


Histoire

Ilario fait partie des dix-neuf chevaliers de la Prophétie.
Il est le benjamin de la famille Ferra, ils ont plusieurs frères et sœurs. Smyrn est l'aîné. Il n'a pas l'accent de son frère. Ses parents, comme il était le plus jeune, se sont attelés à lui faire parler le kaerd de manière parfaite, ce qui était déjà trop tard pour Smyrn... Ils ont beaucoup d'années d'écart.
Il a des compétences d'archeries soit liées à l'armée, soit liée à d'autres choses. C'est Smyrn qui a suggéré Ilario à Harden pour l'expédition vers Azzura.
Le reste est à loisir.


Divers


Joueur confirmé demandé, mais pas exigé si bonne volonté, lecture complète et bonne plume.
Lecture obligatoire de l'Histoire d'Azzura, du contexte de Kaerdum et Lyria du Continent d'Ordanie, de la fiche raciale des Valduris, ainsi que de la fiche ethnique des Vreën.