Azzura

Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Aube d'éternité

avatar
◈ Missives : 2136

◈ Âge du Personnage : 82 ans
◈ Alignement : Loyal Bon
◈ Race : Valduris
◈ Ethnie : Sharda du Nord
◈ Origine : Al'Akhab - Siltamyr
◈ Magie : Aucune
◈ Fiche personnage : Calim

Conteur
Calim Al'Azran

◈ Dim 5 Mar 2017 - 12:48

Intrigue


Type de quête : Enquête
Date : Auldera à Friest, 90 de l'ère des Rois

Il n'aura su, l'enfant Roy, les secourir et les trouver.
Tant d'entre eux ont exhalé un dernier souffle, qu'ils ne peuvent plus être comptés.
Tant de visages, d'yeux et de songes, maintenant tus à jamais.
Enfants-soldats, hommes-guerriers, ils demeuraient les clés qui permettent à l'Aube de renaître chaque jour dans sa lutte contre les Ténèbres.

Qui sait désormais ce qui peut arriver.
Les lignes sont brisées, l'Oracle ne voit plus.
Le Destin semble altéré par les actes de ses fils damnés.

Recommencera-t-elle, l'Aube d'Éternité ?


Ce qui semblait être un jeune homme psalmodiait une litanie. Il avait dérivé aux confins du monde connu et laissait entendre, à qui voulait écouter, un message difficile à porter. Un fardeau sibyllin qui le rendait hagard, comme si aucune autre pensée n'existait. Presque pas celle de se nourrir ou de se défendre, il errait, les yeux nimbés d'une lueur spectrale dans de nombreuses landes, de grandes contrées.

A la nuit tombée, sa peau s'animait de motifs et sa lignée ne pouvait être remise en doute. Ainsi, il transmettait ce qui le hantait. Une idée persistante. Des lignes récitées.

Ainsi, le nouvel Élu dérivait.

Il était apparu aux confins de l'Île des Mirages, sans savoir comment. Puis avait foulé les terres arides du Désert et encore les glaces de l'Ordanie. Il était partout et nulle part à la fois, animé, semble-t-il, des mêmes secousses qui avaient pris Azzura et les mages arcaniques.
Des portes s'étaient ouvertes, aux premiers jours d'Auldera.

Aux côtes de Lyria, d'Usha et d'Al'Akhab, des morts par centaines, des coques éventrées.
Comme si une telle force avait été déclenchée que les hommes n'avaient pu lutter.

Et pourtant, aux survivants, si rares, la question fut posée.

Des premiers jours d'Auldera, tout souvenir ou presque, leur avait été ôté.
À tous, sauf aux porteurs sacrés.