Azzura


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Eä Tilran

avatar
◈ Missives : 3

◈ Âge du Personnage : 28 ans
◈ Alignement : Croisé
◈ Race : Valduris
◈ Ethnie : Vreën
◈ Origine : Seregon / Algar
◈ Magie : Aucune.
◈ Fiche personnage : [url=][/url]

Aventurier
Eä Tilran

◈ Jeu 3 Mai 2018 - 20:31

◈ Prénom :
◈ Nom : Tilran
◈ Sexe : Femme
◈ Âge : 25 ans
◈ Date de naissance : 5 d’Élye, 73 de l’Ère des Rois
◈ Race : Valduris
◈ Ethnie : Vreën
◈ Origine : Seregon / Algar
◈ Alignement : Croisé
◈ Métier : Barde


Magie


Magie Ardente.
Les flammes qui peuvent s'échapper d'elle, l'effraient. Elle ne maîtrise pas sa Magie et a refusé de s'en servir pour ce qu'elle considérait comme mal. Elle la méprise et la craint.


Forces & faiblesses


- Forces :

Mental / Savoirs : Musique, chant, danse, étiquette, histoire, politique … Eä a un air doux et accessible, elle a l'air avenante et sympathique … Elle sait espionner discrètement en usant de ses atouts précédemment cités.


- Faiblesses :

Influençable, un peu naïve, ne sait pas combattre, a peu confiance en elle au fond, méprise sa magie, pacifiste bornée.


Physique


( 214 mots )
Eä ne mesure pas plus d'un pied et demi. Elle a l'apparence typique d'une jeune femme en bonne santé : des joues colorées, des yeux pétillants, un léger sourire toujours affiché sur ses lèvres. Son visage est encadré par de longs cheveux châtains, aux reflets cuivrés. Elle ne les porte que rarement noués et en prend grand soin. Ses yeux, en amandes, portent une jolie couleur noisette, aux pépites dorées. Son nez, fin, droit, bouge maladroitement lorsqu'elle parle ou chante.
Elle a apprit à prendre soin d'elle, à s'habiller. Elle considère ces moments comme une part de son travail : se rendre présentable pour ses clients est primordial. Sa démarche est également travaillée : elle se déhanche légèrement et avance toujours d'un pas assuré et serein. Une démarche sénatoriale en quelque sorte.
Bien que généralement, elle fasse bien attention à ne pas fixer les yeux de ses interlocuteurs, elle s'ose parfois à le faire, un léger sourire sur les lèvres. Quelques secondes qui, parfois, suffisent à retourner une conversation en sa faveur.
Quant à ses vêtements, elle ne porte que des tissus légers et clairs. Une cape rouge écarlate sur le dos, elle arbore également une chouette, généralement posée tel un ornement, sur son épaule droite.



Caractère


( 216 mots )
La jeune Vreën est de nature très douce et attentive. Elle aime prendre soin des autres, est à l'écoute et cherche toujours à dispenser les meilleurs conseils à ceux qui lui en demandent. Pacifiste bornée, elle refuse de porter une arme ou d'en manier une. Elle cherche également à cacher au plus de monde possible sa Magie qu'elle ne maîtrise guère. Celle-ci l'effraie.
Bien qu'elle fasse en sorte de sembler confiante et sûre d'elle-même, elle doute beaucoup et s'avère un cran timide. Dans son esprit est encore gravé ce sentiment de différence. Ses questions existentielles font d'elle une jeune femme assez influençable.
Sa bonté habituelle peut être prise pour de la naïveté et de la bêtise, cependant, durant ces dernières années en Rhaemond, elle a apprit la méfiance. Elle a apprit à connaître ses forces tout comme ses faiblesses. Elle a apprit à en user pour sa survie et le maintient de son ordre de vie, malgré sa fuite loin des siens.
Pourtant, elle ne se risquera pas à attenter à la vie d'autrui, même par le pouvoir des mots plutôt que celui des armes. Sa morale et sa conscience lui empêchent de mettre à exécution la plupart des menaces qu'elle pourrait être amenée à faire.


Inventaire


- Vêtements : Robes diverses ( tissu léger ) ; cape rouge écarlate
- Chouette : Morne-Oeil
- Violon
- Un peu d'argent normalement
- Un carnet de notes et un morceau de charbon
- Une longue pipe


Histoire


(2076 mots)

Il était tard. Très tard. Elle n'était qu'une enfant. Il lui est difficile de se souvenir de ce soir, aujourd'hui. Mais ses parents, son Maître, tout son entourage ne cessa de lui relater cet instant. Ces quelques minutes qui fixèrent son destin.
Son enseignante, une toute jeune femme, s'était - sûrement - endormie en lisant, tout en attendant que son élève termine ses tâches. La demoiselle s'était - sûrement - éveillée d'un cauchemar, après s'être assoupie, lassée. Elle s'était trouvée comme hypnotisée par la flamme dansante qui brûlait non loin d'elle.
Puis sa mère était arrivée dans la pièce. Elle trouva son enfant, main tendue vers les flammes. Celles-ci dansaient étrangement, comme attirée par Eä.  La femme n'eut qu'à peine le temps de s'approcher de sa fille, que ces dernières vinrent lécher son visage. Sa coiffure prit feu et ses hurlement de panique, attirant toute la maison, sauvèrent sa vie.

----

" Savoir. Tout savoir. Tout comprendre. "

Les sourcils de la demoiselle se froncèrent.

" On peut pas tout savoir et tout comprendre. "

" Il faut que tu fasses tout pour. "

La Vreën baissa la tête. Les mots de son Maître lui semblaient fous. Elle voulait bien tout savoir et tout comprendre, pourtant, bien qu'encore jeune, elle avait conscience de l'immensité du monde et de ses secrets. Devant elle s'étalaient des dizaines de rouleaux, traitant de sujets diverses et variés : politique, histoire, sciences ... Mais surtout, Magie. L'étude de cette discipline était au centre de son éducation depuis quelques années.

La Magie Ardente. Art destructeur, incontrôlable, dévastateur. Voilà ce qu'Ils lui répétaient. Elle le voyait, elle comprenait : leurs yeux brillaient de peur et de fascination. Ils la voyaient comme un phénomène étrange. Elle était différente et ils n'hésitaient pas à lui faire comprendre. Eä voyait ça avec les yeux d'un enfant qui découvre le monde : c'est normal.

" Ainsi sont les choses pour les êtres comme toi. "


----

" S'il te plaît, Père et Mère seraient furieux de savoir que je te détourne de tes études pour t'apprendre la musique. Alors sois sage, ne fais pas de bruit et ne leur dit rien. D'accord ? "

Sa sœur une demoiselle de trente ans, mariée, chuchotait, l'air aux aguets. Enceinte, elle était venue voir sa cadette pour la première fois depuis l'évènement. Leurs parents avaient tenus à pouvoir avoir leur enfant durant sa grossesse, afin de veiller sur elle. Ainsi, Caska était destinée à rester plusieurs mois auprès d'eux. Pour faire passer le temps - qu'elle trouvait fort long - elle s'était décidée à enseigner à Eä la musique et la poésie.
Constamment enfermée dans cette tour mal éclairée, penchée sur des écrits et des devoirs, la jeune fille n'était pas autorisée à avoir des loisirs. Son temps était précieux et à consacrer uniquement aux études.
Elles se faufilaient donc à travers les couloirs, tard la nuit, afin d'éviter les réprimandes. Passionnée par les enseignements de son aînée, Eä veillait à ne faire aucun bruit : ces cours clandestins faisaient son bonheur. Quant à Caska, voyant sa sœur si douée, redoublait d'efforts en tant que Maître.
Elles passèrent ainsi plusieurs mois ensemble, se cachant de leurs aînés et vivant, en secret, une belle aventure sororale.

----

" Tu continueras à travailler n'est-ce pas ? "


Eä serra contre elle le violon que son aînée lui avait offert, quelques minutes avant.

" Promis. "


" En secret, toujours, mais continue. Tu progresses vite et ça a l'air de te faire du bien. "

Elle hocha la tête. Le sons de cet instrument l'apaisait. Elle se sentait libre lorsqu'elle faisait courir l'archet sur les cordes. Il faisait nuit, cette fois encore. Caska s'en allait le lendemain. Son enfant était né : un beau garçon. Eä était fière d'être la tante de ce petit être. A peine né, elle l'adorait déjà. Mais lorsqu'elle avait voulu le prendre, on le lui avait interdit. Ses mains étaient bien trop dangereuses pour un enfant.
Pour panser son cœur, Caska lui avait offert un instrument. Un fort bel ouvrage.

----

Les années se succédèrent. La vie d'Eä fut bousculée lorsque ses parents décidèrent de la marier. Malheureusement pour eux, peu de partis s'intéressèrent à la jeune femme.Les quelques prétendants ne convenaient pas aux critères de choix de ses parents. Aussi, après quelques années, ils abandonnèrent.
De son côté, la demoiselle étudiait toujours : tout savoir, tout comprendre. Ces mots étaient gravés dans son esprit et dans son cœur à présent. Elle vivait dans ce but. Ses journées étaient dédiées aux études, ses nuits à la musique.
Elle avait accepté son destin depuis longtemps maintenant. Pourtant, sa magie la faisait frisonner. Son corps tremblait de peur lorsqu'elle réalisait l'étendue de ce qu'elle pourrait faire, un jour.

Elle paniqua complètement lorsqu'elle réalisa ce que l'on voulait faire d'elle : un objet d'expérience, une étude vivante, un outil. Faute de pouvoir la marier, autant l'offrir telle une arme aux grands de ce royaume.

----

" Je ne peux pas faire ça. Je ne veux pas faire ça. Je ne veux pas user de la magie pour ce genre de choses. Je veux faire de belles choses. Je ne veux pas répandre le sang ou la destruction ! "

Caska serra sa sœur contre son cœur. Les derniers jours avaient été durs. Eä avait subit une pression monstrueuse de la part de leurs parents. La jeune femme avait ouvert les yeux sur ce qui l'attendait. Ce qu'elle avait vu, l'avait horrifiée.

" Il va pourtant falloir que tu le fasses. Pour le bien de notre famille. "

Eä se détacha de l'étreinte et planta ses yeux dans ceux de sa sœur. Elle ne s'attendait pas à une telle réponse. Elle pensait recevoir du soutien. Elle espérait donc trouver sur son visage un air de moquerie à son égard. Mais ils n'en fut rien. Les yeux qui la fixaient étaient sérieux.
Eä se redressa sans un mot et s'en alla d'un pas hésitant. Son esprit travaillait vite. La peur formait une boule dans son ventre et sa gorge. Elle craignait ses pouvoirs et ce qu'on souhaitait lui faire faire avec.

----

" Une jolie jeune femme comme vous ne peut pas se permettre de se balader seule en pleine nuit. "

Elle se retourna en sursautant légèrement. La voix était douce, calme, presque rassurante, si les mots n'avaient pas été prononcés dans un coin de ruelle. L'homme qui la filait dans l'ombre se décala pour paraître sous la lumière lunaire.

" Amhandil. Pour vous servir. "

Il poussa sa capuche et Eä put découvrir son visage. Un Eleär aux cheveux presque argentés et aux yeux bleus profonds. Par réflexe, la demoiselle fit un pas en arrière.

" Je ne vous connais pas. "

Il ne bougea pas. Un sourire lumineux apparut sur ses lèvres.

" Vous portez un instrument ? "


Il désignait le violon qu'elle tenait dans l'une de ses mains. Elle ne quitta pas des yeux l'étranger et ne répondit pas. Il reporta son attention sur elle, toujours souriant.

" Vous avez l'air perdue. Je ne vous veux pas de mal. Ces rues sont seulement infestées de malfrats en tous genres. Une demoiselle non armée et qui ne sait pas se défendre - sans vouloir vous offenser - a peu de chances de passer une nuit tranquille, ici. "

" Donc ? "

" Je suis Barde et voleur à mes heures perdues. Je peux vous aider face à la plupart des dangers de ces quartiers si vous le désirez. Sur rémunération, bien entendu. "

" Vous êtes 'barde et voleur à vos heures perdues'. Pas garde du corps. "


" On peut s'arranger. "

Elle fit la moue. La proposition était rationnelle. Mais elle n'avait pas d'argent sur elle.

" Je n'ai rien à vous donner. "

Elle tourna les talons, se résignant.

" Si vous savez jouer, on peut s'arranger. Travaillez pour moi. Vous avez un joli minois, vous devriez attirer pas mal de gens. Jouez dans les tavernes et lieux publics et je me paierais ainsi. "

Elle s'arrêta. Réfléchis un instant puis se retourna vers son interlocuteur. Il n'avait toujours pas bougé.

" Soit. Faisons comme cela. "

Depuis quelques jours déjà, elle vagabondait dans les ruelles froides et sombres de Rhaemond. Elle avait fuit finalement.

---

" Deviens mon élève. "

" Pourquoi ? "

" Tu joues bien, tu sais te faire aimer de ton public ... Tu rapportes gros ! Au final ça me frustre de te piquer tes sous comme ça. Deviens mon élève, j'aurais au moins un prétexte pour te taxer. "

Elle soupira et haussa les épaules.

" Écoutes, si ça te fais plaisir je veux bien. Tu veux m'enseigner quoi de plus ? "


" Bon, j'aurais bien aimé qu'on essaie de pousser un peu ta Magie, mais si j'ai bien compris ' c'est hors de question '. Alors ... Je me disais, tu es plutôt futée comme fille, mignonne, douce et calme ... Tu as un visage d'ange, une vraie poupée ... "


" Sois direct, tu veux bien ? "

" Je t'apprends à voler. "


" Non mais laisses moi finir. Je sais que je ne pourrais jamais te faire voler du ... matériel. Alors je te proposes de t'enseigner une autre façon de voler. Quelque chose qui te ressembles plus. "

Il fit une pause, faisant durer le suspense. Eä fronça les sourcils.

" Bon ! Bon ! Voler du savoir ! J'entends par là... Savoir te te tenir au courant de tout. Faute de pouvoir te défendre physiquement, tu pourras avoir toujours en mémoire les informations les plus importantes. En un mot tu pourrais ... faire beaucoup de choses. "

Un sourire illumina le visage de l'Elfe. Un sourire qu'elle connaissait bien.

" C'est encore un truc tordu hein ? Je vois où tu veux en venir et ça ne me plaît pas. "

Le sourire de l'Elfe disparut. Il perdait patience. Il se redressa d'un bond.

" Tu pourras pas toujours compter sur moi pour te sortir du pétrin ! Apprends à te débrouiller ! Ton pacifisme te tueras tu sais ça au moins ? Je fais des efforts : tu refuses de te battre ou d'user de la Magie. Je te demandes pas t'utiliser bêtement ce savoir que je te proposes. Je te proposes de te l'enseigner pour que tu puisses au moins te donner le temps de fuir quand ça te seras nécessaire ... "

Eä fit la moue et détourna le regard. Un silence long et pesant s'installa. Au bout de quelques minutes, elle le brisa.

" Soit. Faisons ça. "


" Tu seras donc ma chouette : mon symbole de connaissance. "

" Tu parles bizarrement. "

-----

" Tu pars où ? "

" Oh ... Un peu loin. "

" Un peu loin ? "


" Loin loin. Écoutes. Tu vas survivre. Je t'ai enseigné tout ce que je pouvais. Tu es une barde fantastique et tu te débrouilles très bien pour réunir des informations et les mémoriser. "

Il posa une main sur son épaule.

" J'ai un cadeau pour toi. "


Il se détourna d'elle et disparut dans la pièce voisine. Eä resta là, attentive et calme. Quelques minutes plus tard, il revint. Un grand de cuir et un oiseau de proie sur le bras.

" Une chouette ? "

" Une chouette ! Elle est dressée. "

Il posa l'animal sur un petit perchoir improvisé et tendit le gant à la demoiselle.

" Mets ça sur ton bras avant de l'appeler, elle va t'arracher le bras sinon. "


" Tu l'as eue où ... ? Elle sera mieux sur mon épaule ! Je ferais faire une manche en cuir pour ça. "

Il sourit. Il fit un dernier au revoir à son amie et la quitta sans un mot de plus.




Ambitions & Desseins


- Ne jamais avoir à retoucher à la Magie.
- Se perfectionner en tant que Barde / se faire connaître.
- Vivre une vie tranquille et paisible.



Divers


Reconnaissez-vous être âgé d'au moins 18 ans ? : Dans ma tête non. Pas du tout. Sinon, en âge physique, j'ai 20 ans. 21 ans en Corée ( le détail inutile mais indispensable : on est tous un an plus vieux en Corée ).
Moultipass : Validé par Harden

Il est carrément cool ce forum et l'idée du discord est carrément bien ! Merci à tous ceux qui m'ont aiguillée / aidée / fait miroiter des trucs fifous.
(et du coup elle vient d'Algar et elle est en Rhaemond depuis quelques années voilà, allez bisous)