Azzura

Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Magnus Ölander - Guerrier-Né de la Reine d'Alsvard

Invité
Invité

◈ Ven 10 Oct 2014 - 2:47

◈ Prénom :  Magnus
◈ Nom : Ölander
◈ Sexe : Homme
◈ Âge : 34 ans
◈ Date de naissance : 16 Friya 55
◈ Race : Valduris
◈ Ethnie : Alsdern
◈ Origine : Satvar, Alsvard
◈ Alignement : Loyal neutre
◈ Métier :  Guerrier-Né, Garde personnel de la Reine Estrid Oldengard


Magie


Lors du retour de la magie, Magnus a acquis le pouvoir de déplacer les objets par l'entremise de sa pensée. Cette capacité ne s'est toutefois manifestée qu'une fois, durant un élan de colère où le guerrier a projeté un vase de verre contre un mur. Bien qu'étrange, Magnus a attribué cet événement aux puissances divines. Comment lui, Magnus Ölander, aurait pu être à l'origine de quelque chose d'aussi bizarre ?


Compétences, forces & faiblesses



Compétence magique :


  • Magie arcanique : mouvement des objets (complètement novice, pour ne pas dire inconscient de cette capacité)



Compétences générales :


  • Connaissance :
    -Langues  
    alsvard (langue maternelle)
    heisenk (bon niveau)
    valdrek (bon niveau)
    kaerd (courant)

    Art des combattants :
    -Combat à mains nues (maître)
    -Combat à l'épée (maître)
    -Combat à la masse (expert)
    -Stratégie de combat (intermédiaire)

    Art des politiciens :
    -Diplomatie (expert)
    -Intimidation (expert)  

    Art des navigateurs :
    -Navigation (expert)
    -Natation (intermédiaire)

    Art des chevaliers :
    -Combat (maître)
    -Équitation (maître)

    Art de représentation :
    -Humour (maître)


Forces :


  • Ses aptitudes militaires de façon générale
  • Sa force physique et ses talents de cavalier
  • Ses capacités à se sortir des pires situations
  • Son inventivité


Faiblesses :


  • Estrid
  • Sa famille
  • Ses tendances à ne pas voir ses limites et à se croire invincible
  • Son tempérament changeant
  • Sa fierté



Physique


« Quoi? Vous désirez que je vous parle de Magnus le Magnifique ? Mais bien sûr, bien sûr, ce sera avec plaisir... Rares sont les sujets plus palpitants que celui-là ! Alors, alors, par où commencer... Quoi? Vous, la gente dame du fond, vous désirez savoir à quoi il ressemble ? Bon, d'accord, oui. On peut bien commencer par ça pour le plaisir de vos imaginations.

Il n'y a pas à dire, ce cher Magnus est un fidèle représentant des Alsdern. On ne peut pas s'y tromper, ça non! Du haut de ses 6'9 (2m19), il ne laisse souvent d'autre choix à ses pairs que de se casser le cou s'ils veulent le regarder droit dans les yeux... Ou sinon, il est possible de regarder droit devant et d'admirer son ô combien merveilleux torse sculpté par les heures d'entraînement et de combat, sa stature sans pareille, son son son... Non, chère dame, ne vous évanouissez pas tout de suite ! Car oui, il y a plus ! Il vaut bien la peine de jouer les contorsionnistes pour voir son visage, c'est moi qui vous le dis. Levez la tête et... Non, levez-la encore un peu plus... et encore... Oui, voilà! Levez la tête et vous serez saisi par un visage aux traits durs et virils, une mâchoire carrée, un regard hivernal, une chevelure aussi blonde que le blond de vos rêves ! La cicatrice que vous verrez sur ce visage ne vous dérangera même pas, non, car elle fait indéniablement partie du personnage, du guerrier implacable ! »

« Mais monsieur, il vous ressemble, cet homme, non ?  Vous parlez de v... »

« Vous trouvez ? He he, eh bien, merci, merci... Où en étais-je donc, cela dit ? »


Caractère


« Ah oui ! Cet air de tueur vous effraie ? Vous avez bien raison ! Enfin, si vous avez le malheur de vous trouver face à Magnus au combat, de menacer sa précieuse Estrid ou de jouer sur ses cordes sensibles...  Effectivement, le Magnifique est un être au tempérament changeant. Tantôt affable, rieur, blagueur, il peut vite devenir peu avenant, voire colérique si sa patience, relativement grande, est trop mise à l'épreuve. S'il est prêt à régler les problèmes en discutant, il n'a aucun remords à leur trouver une solution avec ses poings lorsque la première option ne convient pas à son interlocuteur. En situation de combat, on n'en parle même pas : il se transforme en machine à tuer et fait honneur à son titre de Guerrier-Né. Guerrier-Né, avouez que ça en jette, quand même !

Sinon, que dire, que dire... Magnus est un chic type, quand même. Il ne se prend pas trop au sérieux. Il se contente de plaisirs simples : une choppe de bonne bière, une nuit en séduisante compagnie, un combat à mort au clair de lune, une Estrid qui ne fait pas de bêtises (oui, ça, ça n'arrive pas très souvent, me direz-vous, mais bon)... C'est un homme franc (trop, souvent) et intègre, loyal à ceux qui sont dans ses bonnes grâces... et un véritable chieur pour les autres. Si vous faites partie de sa liste noire, vous y resterez sans doute pour l'éternité. Le Magnifique, lorsqu'il tient rancune, la tient pour très, très longtemps. C'est son petit côté borné, que voulez-vous... Je sais qu'il est près de la perfection, mais bon, on dit qu'elle n'existe pas, alors je fais un effort.  Il faut déjà remercier le ciel qu'il ne soit pas aussi têtu qu'Estrid et que ce soit lui qui la recadre lorsqu'elle a ENCORE une de ses folles idées. Buvons en l'honneur de cet être incroyable, je vous prie. »


Inventaire


Bien qu'il ait largement les moyens de s'offrir une armure faite de plaques de métal ou encore et de cote de mailles, Magnus préfère la souplesse et la légèreté du cuir et de la peau. Lorsqu'il combat, il porte ainsi une armure composée de ces matériaux, y ajoutant des fourrures lorsque le temps est mauvais. Dès que la température le permet, il se libère cependant de tout ce qui est inutile, gardant uniquement l'essentiel.

Magnus ne se promène jamais sans son épée, son arme de prédilection. Il possède cependant aussi une masse, qu'il lui arrive d'utiliser. Même s'il n'est pas un spécialiste du combat à la dague, il en dissimule toujours une sur lui. Ne sait-on jamais quand cela pourra être utile... Il possède aussi plusieurs boucliers, dont plusieurs en bois. Il conserve toujours une petite réserve de boucliers puisque ces derniers ont tendance à être vachement suicidaires quand il combat.

Hormis le bracelet d'acier qu'il a reçu à ses douze ans (et qui a depuis dû être reforgé pour grandir avec lui) et ses armes, il ne porte rien de particulièrement distinctif. Dans la vie de tous les jours, il porte le plus souvent des vêtements faits de cuir et de coton. Bien entendu, son habillement varie selon l'humeur de Dame Nature.



Histoire


Quelques chopes vides plus tard...

« Hé, c'est vrai, j'étais en train de raconter quelque chose ! Où en étais-je donc ? Ah oui, Magnus le Magnifique ! Ma foi, que dire de plus ? Vous voulez connaître sa vie, son histoire ? Demandez et vous recevrez !

La légende débuta le 16 Friya 55, jour du solstice d'été (avouez que c'est plein de poésie, tout de même). Magnus, premier du nom, vint éclairer Rëa de sa magnificence, répandant une joie inouïe dans la maisonnée, jusqu'alors composée de son père, le Jarl Ansgar, de sa mère, Linnéa, et de sa sœur, Maiken.  Un fils était toujours une bonne nouvelle, surtout lorsqu'un titre de Jarl était en jeu et que l'on tenait fermement à ce qu'il se transmette héréditairement...

Même si Magnus était un fils incroyable et que tout le monde était réellement comblé par sa venue au monde, Linnéa n'était pas du genre à chômer et donna la vie à deux autres enfants :  Leiv et Njala. Ils n'étaient pas aussi merveilleux que Magnus, mais elle les aima quand même, vous savez (peut-être un peu moins, mais bon).

En tant que fils de Jarl, Magnus bénéficiait d'une bonne éducation. Bien entendu, il était d'une intelligence sans bornes, et il était un élève modèle (hum hum...). Bon, d'accord, disons qu'il aimait apprendre, mais que ses intérêts étaient ciblés : la nature, les langues, la géographie... mais surtout le combat. On raconte qu'il se battait avant même de savoir marcher, et c'est à peine exagéré. Enfant, son jeu principal (et favori, bien sûr) consistait à malmener son frère et, puisqu'il n'était pas plus gentilhomme qu'il le fallait, ses sœurs. Lors de ses déplacements, son Jarl de père désespérait de le voir chercher des embrouilles aux garçons des autres Jarls, mais ne pouvait s'empêcher de ressentir un brin de fierté en le voyant les écraser tous (he he).  Il ferait un bon guerrier, se disait-il, et, avec ses enseignements, un successeur digne de ce nom.

À 12 ans, il fut temps pour Magnus le Magnifique de quitter le domaine familial pour entreprendre son entraînement militaire auprès des autres jeunes de son âge. Il se plut rapidement dans les rangs des recrues et ne fut jamais très sentimental quant au foyer qu'il avait dû laisser pour débuter sa formation (et de toute façon, son frère le rejoignit deux ans plus tard, pas moyen d'avoir la paix!). En fait, rien ne l'exaltait plus que de manier une arme, de se battre à mains nues, de chevaucher à vive allure pour défaire des (faux, pour l'instant) ennemis. Il avait en lui la rage de combattre, et il cherchait toujours à repousser ses limites. D'ailleurs, il ne voyait souvent pas ses limites et, dans le feu de l'action, tendait à se croire invincible... Un vilain défaut qui ne le quitta jamais, dit-on, et qui le laissa amoché à plusieurs reprises. Ben oui, même les meilleurs ont quelques bobos de temps en temps !

C'est au début de l'adolescence que Magnus fit la charmante rencontre d'Estrid, LA Estrid, Princesse adulée, adorée, vénérée, etc. etc. d'Alsvard. Bien entendu, ce furent la délicatesse et la fragilité de la jeune fille qu'il aima dès le départ et qui leur permirent de tisser un lien d'amitié si fort, si beau... Ah, je vais verser une larme. Bref, une vraie Belle au Poing Dormant (poing qui se réveillait un peu trop souvent) qui avait décidé que Magnus était la personne qu'elle préférait parmi toutes les autres personnes existantes. Et Magnus avait aussi décidé que cette Princesse rencontrée au beau milieu d'un terrain d'entraînement était la personne qu'il préférait parmi toutes les autres personnes existantes. Cela mena à quelques malentendus, bien sûr, des histoires d'amour d'adolescents incompris, des désirs inassouvis, des périodes de questionnements fondamentaux. Les conclusions ? Même si on les prenait sans cesse pour un couple puisqu'ils passaient l'essentiel de leur temps ensemble, Magnus et Estrid ne seraient jamais rien d'autre qu'amis. La principale raison tenait sans doute du fait que les préférences sexuelles du jeune homme ne faisaient pas exactement partie de la norme sociale. Pauvre, pauvre Estrid...

Lorsque Magnus (le Magnifique, l'ai-je précisé ?) atteignit l'âge vénérable de 18 ans, il retourna au bercail, au grand bonheur de son père, qui ne tarissait pas d'éloges devant ce fils qui était plus que visiblement un Guerrier-Né et qui, un jour, serait amené à prendre sa place. Malheureusement pour le Jarl Ansgar, sa félicité fut de courte durée. Effectivement, Magnus eut à peine le temps de gonfler son ego et de taper l'agaçante armée du Jarl voisin qu'il fut rappelé auprès d'Estrid afin de devenir son garde personnel. Ansgar voyait cela comme un honneur pour la famille. Magnus, de son côté, savait tout simplement qu'Estrid ne pouvait plus se passer de lui et qu'elle avait tout mis en œuvre pour s'assurer de garder sa merveilleuse personne auprès d'elle pour l'éternité. Soit ! Estrid le voulait avec elle, eh bien, il ne la quitterait plus d'une semelle ! Parole du Magnifique !

Dès son affectation auprès de la Princesse, Magnus resta effectivement avec elle pratiquement tout le temps. Même s'ils étaient amis depuis quelques années déjà, il ne laissait pas cette amitié influer sur la fonction qu'il occupait désormais. Il la protégeait et le ferait au péril de sa vie s'il le fallait. Mais puisqu'il était le Magnifique en personne, il ne se contenta évidemment pas de cela et s'assura d'être pour elle absolument essentiel en prenant le temps d'acquérir toutes sortes de connaissances connexes. Intéressé par les langues depuis son jeune âge, il apprit, pour commencer, les langues Alsdern afin de pouvoir servir d'interprète à sa chère Princesse, qui préférait communiquer avec les poings en général. Il tâcha également d'apprendre à naviguer aussi bien qu'elle, histoire de pouvoir la remplacer si besoin. Bref, il accumulait diverses connaissances dans le but d'être une sorte de second pour Estrid. Et pour se la péter aussi un peu, quand même, mais chut.

Pour le reste, les choses étaient plutôt semblables : Estrid et lui faisaient encore les quatre cents coups, se racontaient les blagues les plus salaces qui soient, partageaient leurs opinions (et même leurs émotions)... Pour lui, elle était son amie avant d'être la Princesse (même si elle voulait bien prétendre le contraire, quand elle était frustrée) et, sang bleu ou non, il ne se gênerait jamais de la traiter d'idiote s'il le pensait. Après, sa loyauté était telle que, même si elle n'écoutait pas ses conseils, il restait prêt à la suivre peu importe où elle allait. Et les Dieux savaient qu'Estrid avait un don particulier pour aller un peu n'importe où, souvent là où elle n'aurait jamais dû être.


Les années passèrent à une vitesse effarante. Entre deux combats, entre deux guerres, le Jarl Ansgar perdit la vie. Une mort violente aux mains des ennemis. Son rôle auprès d'Estrid le retenant (le retenant dans le genre « Estrid allait le tuer s'il mentionnait l'idée de partir »), Magnus eut la bonté divine de laisser son frère prendre la place de leur père en tant que Jarl. Si Leiv était moins habile au combat que lui, il ferait tout de même un Jarl qui honorerait le nom de la famille. De plus, il avait déjà une épouse et deux fils ; l'héritage était assuré.

La perte d'Ansgar fut un choc pour la famille Ölander, mais Magnus ne se laissa pas distraire de ses fonctions. Jamais il ne parlait de son père ou de la manière dont ce dernier était mort. Une promesse seule brûlait en lui : il détruirait tous ceux qui s'en prendraient aux siens. Ses convictions furent renforcées, voire prirent sans doute une ampleur démesurée lorsque ce fut le père d'Estrid qui mourut après trois ans de guerre en Ordanie. Magnus défendrait le royaume coûte que coûte et, surtout, il ne laisserait pas la vengeance aveugler Estrid, qui était certaine que Thorleif avait assassiné son père, et qui ne s'était jamais remise de la mort de Kristian des années plus tôt. Oui, la colère le consumait également, mais il n'était pas prêt à repartir en guerre, pas maintenant que le royaume était affaibli. Oui, il voulait se venger, il voulait se venger si c'était ce qu'Estrid voulait. Il voulait la venger. Mais il était prêt à raisonner Estrid et à la convaincre d'attendre, de se préparer. Car lorsque Magnus irait en guerre, il gagnerait. »

« Magnus... À qui parles-tu ?... »


Magnus releva la tête. Leiv se tenait debout devant lui, le sourcil arqué.

« Ben... À tout le monde ! »

« Tout le monde ? Qui ? »


Leiv désigna la salle vide. Certes, toute la famille s'était rassemblée pour l'un des rares repas qu'ils réussissaient partager tous ensemble, mais bon, tout cela, c'était terminé depuis au moins une bonne heure...

« Heu... Je sais pas ! Vous étiez tous là il y a deux secondes... Non ? »

« Magnus, ça fait une heure que tout le monde est parti. Tu as même dit au revoir. Mais quelle quantité de bière as-tu ingurgitée ?! »

« Oh, ta gueule ! »


Magnus se leva, fit quelques pas, prit place dans un fauteuil, puis s'endormit dans les trois secondes qui suivirent. Magnus le Magnifique, Mesdames et Messieurs.  



Divers


Liens

Famille :

Ansgar Ölander (père, décédé)
Linnéa Ölander (mère, 57 ans)
Maiken Ölander (sœur, 37 ans)
Leiv Ölander (frère, 33 ans, Jarl)
Njala (sœur, 32 ans)

Estrid Oldengard (meilleure amie, Reine, employeur, chieuse professionnelle, name it)



avatar
◈ Missives : 2134

◈ Âge du Personnage : 82 ans
◈ Alignement : Loyal Bon
◈ Race : Valduris
◈ Ethnie : Sharda du Nord
◈ Origine : Al'Akhab - Siltamyr
◈ Magie : Aucune
◈ Fiche personnage : Calim

Conteur
Calim Al'Azran

◈ Dim 12 Oct 2014 - 1:43

Félicitations ! Après les points vus ensemble, tu obtiens une jolie validation !
Nous apprécions les tons humoristiques et les échanges entre Magnus et Estrid sont prometteurs xD...

Tu es dorénavant validée par Onyria, Aedran et moi-même, nous te souhaitons la bienvenue sur nos terres !